30/03/2016 (Brève708) Africa 1 – Réécouter le Grand Débat du 29 mars “Le calvaire silencieux des femmes djiboutiennes” “Bande sonore”

Depuis des années, des femmes djiboutiennes subissent des viols systématiques, commis par des militaires du gouvernement, bénéficiant d’une totale impunité.

Désigné comme une arme de guerre par les militants des droits humains, le viol massif à Djibouti demeure un phénomène inconnu de l’opinion internationale.

Plusieurs fois alertées, les instances internationales affichent leur impuissance à l’égard de ce drame silencieux qui se déroule dans un pays où la répression politique est devenue une culture de gouvernement.

Depuis le 25 mars, en France et en Belgique, des femmes djiboutiennes ont entamé une grève de la faim pour dénoncer ces actes criminels. Détails et explications dans ce Grand Débat

Invités :
– Aïcha Dabale, Militante djiboutienne en exil en France. Elle milite depuis de nombreuses années contre l’impunité dont jouissent les militaires violeurs.
– Jean-Loup Schaal, Président de Association pour le respect des droits de l’homme à Djibouti (ARDHD)
– Mahmoud Djama, Chargé des relations publiques du comité MRD en France
– Sabine Salmon, Présidente de l’association Femmes solidaires
– Houmed Daoud, Membre de l’Union pour la majorité présidentielle (UMP, coalition au pouvoir)