19/06/2017 (Brève 1013) L’incarcération et la torture pour réprimer la FAIM des jeunes de Tadjourah (LDDH)

Dans un communiqué daté du 18 juin sous la signature de son Président Omar Ali Ewado, nous avons confirmation de nouvelles arrestations en série de jeunes de Tadjourah.

Selon les informations dont nous disposons, ces jeunes auraient manifesté pour réclamer des embauches au niveau du nouveau port. Sans que nous disposions d’éléments chiffrés précis, la majorité du personnel opérationnel serait recruté dans d’autres régions, ce qui semble confirmer la volonté du pouvoir de maintenir les régions du Nord sous un embargo drastique et de les condamner à un appauvrissement systèmatique.

La LDDH affirme que ce sont des dizaines de jeunes qui auraient été ainsi arrêtés. Elle est en mesure déjà de diffuser les trois premières identités qu’elle a pu obtenir :

  • Ali Chehem Ali
  • Mohamed Ali Issa
  • Ali Hassan Ali

La LDDH rappelle que ce n’est pas la première fois que la Brigade de Gendarmerie de Tadjourah (à la sinistre réputation) procède à des arrestations “massives” de jeunes qui sont ensuite incarcérés et souvent victimes d’actes de torture.

Enfin la LDDH rappelle que ces arrestations n’apporteront pas la solution et que les Pouvoirs publics devraient offrir des opportunités d’embauche aux jeunes des régions du nord du pays.

L’ARDHD apporte tout son soutien à la LDDH qui dénonce et à condamne ces faits et se joint à sa voix pour réclamer la libération immédiate et sans condition des jeunes qui sont actuellement détenus.