L’équipe de l’ARDHD, qui n’a pas encore pu recouper les faits, a décidé néanmoins de mettre le message en ligne.

“Selon plusieurs sources fiables, le 24 juillet 2018 l’armée a lancé une offensive dans la région de Souali (localite située à 40 km d’Obock ) fief du Premier Ministre Abdoulkader Kamil.

Un jeune homme Ibrahim Bakare Houmed, qui gardait son troupeau a été blessé par balle. Aussitôt son frère a voulu protesté contre cette agression sans aucune raison. Pour toute réponse il a été torturé sauvagement et laissé pour mort sur place. Sans aucun soin ni appel d’une unité médicale.

Finalment le blessé Ibrahim BAKARE a pu être evacué par ses proches qui ont avaient été alertés et conduit à Djibouti. Hier le 26 juillet, il est mort de ses blessures.

L’armée s’est d’abord opposée à la demande de restitution de sa depouille et finalement il a pu être enterré ce matin.

Qui peut encore parler d’Armée nationale ? Ce sont des milices qui agissent en toute impunité et avec sauvagerie pour terroriser la population du nord de la République.

L’armée n’a jamais eu pour mission d’exécuter de sang-froid des civils innocents qui ne posent aucun problème.

Nous condamnons cet acte lâche et barbare et nous exigeons l’arrestation de l’auteur de crime.

Nous présentons nos sincères condoléances a la famille et aux proches du défunt .

INNA LILAAHI WAA INNA ILLEYHI RAAJIIQUUN !