12/01/2019 (Brève 1256) Cette semaine sur LOI : alors qu’il n’a pas la capacité de payer ses échéances (comme nous l’avions anticipé) les recettes d’IOG pour tenter de forcer la main d’Abiy Ahmed, afin qu’il plaide sa cause auprès des chinois

Selon les informations glanées dans le dernier numéro payant de LOI (N° 1489), IOG multiplierait les opérations de déstabilisation en région Afar pour forcer Abiy Ahmed à renouer le dialogue et à plaider en sa faveur auprès des Chinois

Les communautés Issa, coordonnées par Ismaël Tani, ex-secrétaire de la Présidence, conduiraient des opérations contre les communautés Afar, probablement appuyées par des soldats “banalisés” de l’AND…. En même temps Guelleh multiplierait les obstacles au retour à Djibouti du Sultan Hanfareh Ali Mirah.

On se souviendra qu’Abiy Ahmed avait pris parti en faveur de DP World dans le conflit qui l’oppose à IOG après son éviction de la gestion du Port…. Mais Abiy Ahmed pourrait avoir la capacité d’intervenir auprès des Chinois pour solliciter un moratoire en faveur de Djibouti qui est incapable de rembourser ses échéances contractées avec les prêts démesurés accordés par leurs banques.

Et voilà, ni les Français, ni les Américains n’ont accepté d’intervenir auprès des Chinois pour une clémence financière et l’Ethiopie reste le dernier espoir de Guelleh, qui risquerait la faillite désormais …