28/08/2019 (Brève 1446) L’enseignant Mohamed Moussa a-t-il été révoqué pour une plainte ? Appel à l’aider dans sa démarche d’exil.

Mohamed Moussa Mohamed, professeur des écoles, avait déposé une plainte le 12 janvier 2019 contre un dénommé Hassan dit Trapeze pour “Incitation à la haine et appel à la violence”.

Le fameux Trapeze étant semble-t-il un informateur du SDS et une personne très proche du Colonel Bédouin, Mohamed Djama, de la Garde républicaine.

Dans une vidéo rendue publique il avait approuvé sans réserve l’envoi par le régime de munitions et accessoires en Éthiopie sur le terrain d’affrontement entre ISSAS et AFAR. (LOI avait signalé à deux reprises, la saisie par l’Ethiopie d’armes en provenance de Djibouti)

Selon diverses sources, la révocation illégale et brutale de cet enseignant, en dépit d’une décision judiciaire qui lui était favorable, qui est intervenue sans paiement des arriérés dus de salaire, ni d’une quelconque indemnité, pourrait bien être la conséquence de sa démarche de “Salut public”.

De façon tout à fait légitime, il avait fait son devoir de citoyen en dénonçant l’impunité dont bénéficie un personnage de l’ombre. Mal lui en a pris, car il a été sanctionné en perdant son poste, incarcéré illégalement et interdit d”accès au Palais de justice pour défendre son cas.

Que peut-il faire maintenant ? Pour lui il ne reste que l’exil dans un pays d’accueil
et l’équipe de l’ARDHD remercie tous les lecteurs qui pourront lui venir en aide dans sa démarche