16/09/2019 (Brève 1462) La Cour Suprême a rendu un jugement partiel dans le cas des 6 enseignants

Selon des informations qui nous ont été transmises à l’instant, la Cour Suprême a prononcé la liberté provisoire pour 4 enseignants; les deux autres devront attendre l’audience du 19 septembre, pour connaître leur sort. En attendant, ces deux-là, issus d’une communauté différente des autres, retournent en prison en attendant …. comme nous l’espérons leur remise en liberté.

Il semblerait que le Premier Ministre ait demandé à ce que les 6 enseignants soient libérés soit aujourd’hui soit le 19 décembre 2019.

Nous attendons d’avoir, si possible, plus de détails sur les motivations de la Cour et surtout d’apprendre que les deux derniers enseignants ont finalement été remis en liberté provisoire.

Nous attirons l’attention de nos lectrices et de nos lecteurs sur le fait qu’une remise en liberté provisoire ne veut pas dire ni un “acquittement” ni un “”non lieu”. Il y a de bonnes raisons de penser que ces enseignants seront convoqués de nouveau devant un tribunal de premier ou de deuxième degré qui devra statuer sur leur non-culpabilité ou leur culpabilité, assortie dans ce dernier cas d’une peine adaptée : probablement un peu de prison avec sursis…

Mais rappelons toutefois que l’équipe de l’ARDHD n’est pas composée ni de juristes ni de voyants extralucides … Elle se contente de dupliquer des décisions prises dans le passé …