06/06/2020 (Brève 1631) ARD : Libérez le lieutenant Fouad Youssouf Ali !

Djibouti, le 5 juin 2020

Le lieutenant de l’armée nationale de Djibouti, pilote de l’air de son État, le citoyen Fouad Youssouf Ali, a été extradé le 20 avril 2020 par l’Éthiopie où il pensait trouver refuge et croupit depuis deux semaines à la prison de Gabode.

Isolé du monde extérieur, interdit de rencontre avec sa famille, son avocat ou son médecin, le citoyen Fouad Youssouf  Ali souffre le martyr dans un état de détresse physique.

Le citoyen Fouad Youssouf Ali avait eu l’audace de diffuser une vidéo critiquant le despotisme et le népotisme en cours dans l”armée nationale de Djibouti et le système de répression qui prévaut dans l’ensemble du pays.

De nouveau et depuis sa cellule cette fois, le citoyen Fouad Youssouf Ali a eu la bravoure de tourner une nouvelle vidéo qui illustre image à l’appui l’extrême détresse dans laquelle on peut languir dans l’effroyable prison Gabode  dans le mépris le plus total des droits de l’homme et de la dignité humaine.

Nous ne pouvons ne pas faire écho au communiqué de la Ligue djiboutienne des droits humains (LDDH) daté de ce jour alertant sur l’arrestation et le placement en détention de sept membres de la famille du lieutenant Fouad Youssouf Ali au Commissariat de Police du Port de Djibouti.

L’Alliance républicaine pour le développement (ARD) dénonce avec la dernière énergie l’extradition par l’Éthiopie du citoyen Fouad Youssouf Ali vers Djibouti malgré les appels soutenus des organisations nationales et internationales de défense des droits de l’homme.

L’Alliance républicaine pour le développement (ARD) demande la libération immédiate et sans conditions du lieutenant Fouad Youssouf Ali,  des membres de sa famille injustement détenus.

Enfin l’Alliance républicaine pour le développement (ARD) demande au peuple djiboutien dans son ensemble d’exiger la libération du citoyen Fouad Youssouf Ali et des membres de sa famille mais aussi de prendre conscience de sa force vitale capable de mettre fin à cette dictature.

Aden Mohamed Abdou
Président du Haut-Conseil de l’ARD