09/06/2020 (Brève 1643) LDDH : TERREUR D’ÉTAT !!!!

Djibouti le 09 Juin 2020 – Communiqué de presse

Toujours dans le cadre de la répression, le Régime en place à Djibouti continue de procéder à des arrestations arbitraires et illégales tant à Djibouti Ville qu’à Ali Sabieh.

Au Q 7 bis ( Commune de Boulaos) les Policiers s’introduisent dans les maisons pour procéder à des arrestations des jeunes sans que les familles ne sachent ce qui est reproché à leurs jeunes. Même les jeunes qui sont malades ne sont pas épargnés lors cette rafle..

Aussitôt arrêtés ces jeunes sont ventilés dans les différents commissariats de Police pour être auditionnés et inculpés pour ” participation à une manifestation illégale “…

Les activistes et blogueurs des réseaux sociaux sont également les cibles de ces arrestations arbitraires… Il nous a été rapporté que certains jeunes sont déjà écroués à la prison de GABODE.

À Ali-sabieh, les jeunes arrêtés sont systématiquement conduits à Guelilé dernier poste frontalier avant l’Éthiopie, à 10 km d’Ali Sabieh pour y subir des interrogatoires musclés de la Police…Ceux qui veulent se rendre à Djibouti, sont débarqués des bus à la sortie de la ville d’Ali Sabieh puis transférés à Guelilé.

La LDDH dénonce et condamne énergiquement ces arrestations arbitraires et illégales et demande au Régime en place à Djibouti de libérer tous les jeunes arrêtés ces derniers jours ainsi que tous les prisonniers arbitrairement détenus.

Le Président de la LDDH
Omar Ali Ewado