31/05/2022 (Brève 2088) LDDH : vandalisme à Dikhil et arrestation d’innocents

Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH)
Communiqué de presse

Selon les informations sûres et concordantes recueillies par la LDDH, hier soir, les violences intercommunautaires se sont produites dans la Ville de Dikhil.

Une pharmacie une boutique et une cabine téléphonique ont été vandalisées et détruites.

Selon plusieurs témoins , les auteurs de ces actes sont des nouveaux venus de l’ Ethiopie où un conflit intercommunautaire opposé les deux principales communautés de Djibouti.

Il nous a été rapporté que les Responsables de la Région ont procédé à des arrestations parmi les victimes ,en laissant en liberté les agresseurs.

Les personnes arrêtées ont été transférées dans le Champ Militaire de Bondara situé à quelques kilomètres de Dikhil.

La LDDH rappelle à toute fin utile que les militaires n’ont pas la vocation de détenir des civils dans leurs Camps

La LDDH  dénonce et condamne les violences dont sont victimes les plus pauvres du Peuplé Djiboutiens

La LDDH dénonce et condamne la complaisance voire la participations des éléments de la force de sécurité djiboutienne.

Enfin la LDDH exige des Pouvoirs Publics que justice soit rendue aux pauvres citoyens victimes.

Il appartient à tout un chacun de préserver la coexistence pacifique entre les composantes de la République de Djibouti.

Le Président de la LDDH
Omar Ali Ewado