21/06/2022 (Brève 2091) LDDH : un opposant meure après un an d’isolement sans jugement dans un lieu secret

Djibouti, le 20 Juin 2022
Communiqué de press

MORT D’HOMME

Selon les informations sûres et concordantes recueillies par la LDDH, Saïd Ali Cheiko est décédé aujourd’hui à l’hôpital Peltier.

Saïd Ali Cheiko avait été arrêté par la Police lors des évènements qui se sont déroulés à Warabaleh.

Depuis son arrestation sa famille n’a jamais eu ses nouvelles car il n’a jamais été présenté devant un Juge.

Il est à noter que Saïd Ali Cheiko était diabétique et malgré son état de santé précaire il aurait été soumis à des traitements inhumains et dégradants ; ce qui aurait eu des graves conséquences.

Torturé et privé des soins médicaux appropriés à sa pathologie il est mort dans des circonstances qui nécessitent l’ouverture d’une enquête judiciaire.

La LDDH demande que Justice lui soit rendue en poursuivant les auteurs directs et indirects de sa mort devant le Parquet.

Le Président de la LDDH
OMAR ALI EWADO