09/08/06 (B362) Monsieur Mohamed Daoud Chehem nous envoie une réponse, suite à la publication d’un article le concernant dans la série “Radio-trottoir”

_______________________________ Note de l’ARDHD
Nous remercions M Mohamed Daoud Chehem pour ces précisions, en particulier sur le fait qu’il n’a pas participé à la fameuse réunion du 22 juillet.

Cette réunion présentée à l’origine comme celle de l’ensemble de l’oppositon, (sans précision sur les participants, il est vrai) pose de plus en plus d’interrogations, dans la mesure où plusieurs organisations et non des moindres se défendent d’y avoir été représentées. Après l’UAD, le PDD dément sa participation.

Nous présentons nos excuses à M Mohamed Daoud Chehem, au nom du lecteur qui nous a envoyé cette information non récoupée.
_____________________________________________________

Monsieur le Directeur,

A la suite de l’article me dénigrant paru sur votre site en date du 08. 08. 2006 (B362), j’ai l’honneur de vous faire parvenir un droit de réponse et je vous demande de publier les mises au point ci-dessous pour lever le doute de vos lecteurs sur mon séjour à Londres.

1- Tout d’abord, sur mon séjour à Londres, je laisse les Djiboutiens répondre à l’auteur de cet article qui ne cherche qu’à me dénigrer.

2- Quant à la réunion de l’opposition du 22 Juillet 2006, le Parti Djiboutien pour le Développement n’y a pas participé. Par ailleurs, un communique en date du 29- 07- 2006 a été publie pour démentir toute éventuelle fausse rumeur qui aurait pu être diffusée a notre egard.

3- Quant a l’ARDHD qui s’inquiete de ma démarche, elle peut être rassurée que mon opposition au régime ne date pas d’hier et elle n’est pas non plus un quelconque mécontentement pour n’avoir pas obtenu de promotion. Cette inquiétude de votre part, je l’attribue plutôt à la méconnaissance de ma personne. Donc, je continue le combat contre ce régime.

Heureusement, les Djibouti connaissent ma détermination et l’UAD aussi.

Avec eux, nous continuons à travailler ensemble.

4- Enfin, je n’ai pas de leçon à recevoir des personnes qui ont choisi pour activité politique le dénigrement des vrais opposants au régime actuel.

Je vous prie d’agreer, Monsieur le Directeur, l’expression de ma haute considération.

MOHAMED DAOUD CHEHEM
Président du P.D.D.