27/03/09 (B491) Nouvelles de Somalie … Un ministre blessé à Mogadisco. Manifestations contre l’interdiction de la consommation de Kaht et arrestations … (4 articles en Français et en Anglais)

___________________________ 4 – XINHUA (Chine)

Des islamistes somaliens confirment l’arrestation de cinq ressortissants kenyans

Le mouvement islamiste Al- Shabab a déclaré jeudi avoir arrêté cinq Kenyans qui sont entrés mercredi illégalement en Somalie.

Cheikh Hassan Jibriil, un commandant d’Al-Shabab à Bula Hawo, où les Kenyans sont détenus, a dit que son mouvement a arrête les cinq hommes pour l’entrée illégale en Somalie et enquêtait maintenant sur les vrais raisons de leur venue dans le pays.

Mais selon les autorités kenyanes, la milice somalienne a enlevé mercredi quatre responsables de l’éducation et leur chauffeur près de la frontière commune entre les deux pays. Les enseignants ont traversé la frontière de la ville kenyne de Mandera pour faire quelques achats.

La frontière commune entre les deux pays est généralement ouverte à la libre circulation des personnes pour qu’ils puissent faire du shopping sur les deux côtés de la frontière.

“Les enseignants ne sont pas les otages et ils ne sont pas enlevés par nous, mais ne sont que détenus pour être interrogés, tout comme tous les autres pays du monde l’aurait fait”, affirmé Cheikh Jabril, cité par la presse locale.

“Ils sont en Somalie, mais pas au Kenya, ils doivent avoir des papiers nécessaires pour entrer dans notre pays”, a-t-il ajouté.

___________________________ 3 – PressTV (Iran) (En Anglais)

Les milices d’Al Shebaab procèdent à l’arrestation d’une cinquantaine de personnes qui manifestaient à Baïdoa contre l’interdiction de consommer du Khat. //
Al-Shabaab nabs 50 over Khat ban demo

Al-Shabbab fighters have arrested more than 50 people in the southern Somali town of Baidoa for staging a protest against a ban on Khat.

Witnesses said hundreds of people took to the streets of Baidoa and blocked major roads in the city which consequently prompted Al-Shabba fighters to disperse the protestors using live bullets, Press TV correspondent reported.

The report added that Al-Shabaab militants went on rampage after the demonstration subsided, and destroyed kiosks used by traders to sell the popular narcotic drug in the town.

Al-Shabaab, which controls the southern Somali town imposed a ban on the sale of Khat, on Tuesday.

Khat leaves, used by Somalis for centuries, are known for their energy-giving qualities, and for making people more relaxed, talkative and friendly.

They are also said to improve sexual prowess — although in some men it can actually have the opposite effect.

In 1993, fighters boosted by khat took on the US Marines in Mogadishu.

US military chiefs, who lost 18 soldiers during Operation Restore Hope in 1993, were amazed by the endurance of Somali militiamen who fought on for days boosted by Khat.

Many Somalis believe Khat is no more dangerous or anti-social than alcohol or tobacco and should not be criminalized. This is partly due to the fact that the Somali community has high levels of unemployment and non-engagement with the rest of society.

Somalia, located at Horn of Africa, has been mired in political and military anarchy since 1991 when Mogadishu warlords toppled former president Siad Barre.

___________________________ 2 – Le Figaro avec AFP

Somalie/attentat: un ministre blessé

Le ministre de l’Intérieur somalien, Abdukadir Ali Omar, a été blessé ce matin à Mogadiscio dans un attentat visant sa voiture qui a tué deux civils et un de ses gardes du corps, a-t-on appris de source officielle.

“Il a été la cible d’une bombe placée sur le bas-côté de la route. Il a été blessé mais ce n’est pas trop grave. Un de ses gardes du corps a été tué”, a déclaré à l’AFP sous couvert d’anonymat un responsable gouvernemental. L’attaque a eu lieu vers 09h30 (06h30 GMT) dans le quartier du grand marché de Bakara, l’un des plus dangereux de la ville, ont précisé des témoins.

Selon ces témoins, deux passants ont également été tués par l’explosion de la bombe.
Mercredi, quatre policiers somaliens avaient té tués par balles et un cinquième blessé à Mogadiscio lorsque des assaillants circulant à bord de deux véhicules ont ouvert le feu sur eux, selon la police.

La Somalie, pays pauvre de la Corne de l’Afrique, est déchirée par une guerre civile depuis 1991.

___________________________ 1 – L’Express avec Reuters

Les islamistes somaliens tentent d’interdire le khât

Un millier d’habitants de Baïdoa, à 200 km à l’ouest de Mogadiscio, ont manifesté pour protester contre la décision de la milice islamiste “Al Shabaab” (Jeunesse) au pouvoir d’interdire le khât.

Un millier d’habitants de Baïdoa, à 200 km à l’ouest de Mogadiscio, ont manifesté pour protester contre la décision de la milice islamiste “Al Shabaab” (Jeunesse) au pouvoir d’interdire le khât. La mastication des feuilles de cet arbuste des hauts plateaux d’Abyssinie produit des effets hallucinogènes. (Reuters/Abdiqani Hassan)

La mastication des feuilles de cet arbuste des hauts plateaux d’Abyssinie produit des effets hallucinogènes.

Mâcher des feuilles de khât acheminées tous les jours d’Ethiopie par petits avions est une tradition très ancrée dans la Corne de l’Afrique et la Péninsule arabique.

“Al Shabaab”, que l’on dit proche d’Al Qaïda et se bat contre le gouvernement somalien et le contingent de paix africain de l’Amisom, s’est emparé l’an dernier de Baïdoa, ancien siège du Parlement de transition, dans le cadre de son offensive dans le sud du pays.

Les Somaliens, qui appartiennent traditionnellement à une branche modérée de l’islam, reconnaissent que la milice islamiste rétablit la sécurité dans les zones passées sous son contrôle. Mais ils se plaignent de pratiques et de modes de vie austères contre lesquels il se rebellent.

Selon des témoins, les protestataires sont descendus dans les rues de Baïdoa pour manifester leur colère, allant jusqu’à lancer des pierres aux “Al Shabaab”, qui ont tiré en l’air pour disperser la foule.

Une cinquantaine de personnes ont été interpellées et les miliciens ont détruit des rangées de kiosques proposant du khât.

AFFLUX D’ARMES ET DE COMBATTANTS ÉTRANGERS

Hasan Derow, le chef militaire local des “Shabaab”, a déclaré à Reuters que ses hommes traquaient les organisateurs de la manifestation. “Nous réprimerons la population locale d’une main de fer”, a-t-il promis.

Par ailleurs, la milice islamiste a invité la population à redoubler ses attaques contre les soldats de la paix de l’Amisom tant que l’Union africaine accroîtrait ses effectifs en Somalie.

“Nous invitons tous nos frères musulmans à continuer de se battre contre l’arrivée d’infidèles dans notre pays. Il est temps que les moudjahiddine redoublent leurs attaques contre la force africaine tant que celle-ci continuera à envoyer des militaires en Somalie”, écrit la milice sur un site internet.

“Nous avons à notre disposition une génération prête à se battre par tous les moyens possibles tant que l’Amisom sera présente chez nous”.

L’Ouganda a déployé cette semaine en Somalie un bataillon supplémentaire de l’Amisom, dont les effectifs tournent désormais autour de 4.500 soldats.

Des habitants de Baïdoa et d’une autre localité aux mains des “Shabaab”, Kismayo, port de l’extrême sud situé à la frontière avec le Kenya, font état de l’arrivée ces dernières semaines de combattants étrangers – arabes, est-africains, asiatiques – revêtus de la tenue verte et du masque noir de la milice islamiste.

Des diplomates de la région font aussi état d’informations crédibles sur l’acheminement d’armes dans les zones contrôlées par les Shabaab.