25/03/10 (B543-B) Yémen Express (2 articles en Français)

________________________ 2 – Ria Novosti

Yémen: création d’un service de protection des frontières (agence)

Le Conseil de défense nationale du Yémen a décidé de créer des troupes de gardes-frontières et d’interdire le trafic d’armes, de munitions et d’explosifs dans le pays, a annoncé jeudi l’agence Saba.

Mercredi, la réunion du Conseil, présidée par le président Ali Abdullah Saleh, a décidé de “créer une nouvelle structure sous la forme d’un service de protection des frontières et de recruter son personnel”, a annoncé l’agence.

En outre, le Conseil a pris la décision de prohiber le trafic d’armes, de munitions et d’explosifs, en fermant tous les marchés des armes et en interdisant aux personnes privées d’importer des armes.

Récemment, le président du Yémen Ali Abdullah Saleh a annoncé la fin de la guerre avec les rebelles chiites de la province nord-ouest de la république, les rebelles des provinces du Sud restant toutefois insoumises. Les partisans des Mouvements du Sud prônent la séparation des provinces méridionales du nord de la République yéménite réunifiée le 22 mai 1990.

________________________ 1 – L’Express avec Reuters

Une centaine d’islamistes arrêtés en Arabie saoudite

Cent treize militants d’Al Qaïda, près de la moitié de nationalité yéménite, ont été arrêtés en Arabie saoudite où ils préparaient des attentats, annonce le ministère saoudien de l’Intérieur.

Ils sont soupçonnés d’avoir projeté des attentats contre des infrastructures vitales, notamment des installations de pétrole, dont le royaume wahhabite est le premier exportateur mondial.

Les militants – 58 Saoudiens, 52 Yéménites, un Bangladais, un Erythréen et un Somalien – étaient divisés en trois cellules clandestines, dont deux préparaient des attentats suicides contre des installations pétrolières et des bâtiments appartenant aux forces de sécurité dans l’est du pays.

Deux cellules étaient composées de douze kamikazes, onze Saoudiens et un Yéménite, a précisé le porte-parole des services de sécurité, Mansour al Turki. “Nous avons recueilli des preuves contre tous ceux qui ont été arrêtés, nous savons qu’ils préparaient des attaques dans le royaume.”

Des armes, des munitions et des ceintures d’explosifs ont été saisies par les enquêteurs.

Les militants étaient liés “à un groupe déviant qui a choisi le Yémen comme base pour lancer ses opérations criminelles”, a précisé le ministère de l’Intérieur dans un communiqué, allusion au groupe Al Qaïda dans la péninsule arabique.

La quasi-totalité des suspects ont été arrêtés dans la province méridionale de Djazan, près de la frontière yéménite, à des dates qui n’ont pas été précisées.

Le Yémen est au centre des préoccupations des services de sécurité occidentaux depuis qu’Al Qaïda dans la péninsule arabique, branche régionale du réseau islamiste, a revendiqué la tentative d’attentat contre un Airbus de Delta Airlines entre Amsterdam et Detroit le jour de Noël.

Souhaïl Karam, Marc Delteil
et Guy Kerivel pour le service français