10/12/09 (B528) Censure de notre site et des autres sites de l’opposition à Djibouti ?

Un lecteur nous écrit pour nous signaler que note site était accessible cet été, lorsqu’il est venu à Djibouti et que le site n’était pas donc pas censuré.

D’abord nous le remercions pour cette information.

Il faut savoir que notre site est interdit d’accès à Djibouti à certains moments, mais que l’accès est rétabli à d’autres. Depuis Paris, il est difficile de savoir quand le site est coupé et quand il est rétabli : cela dépend souvent des informations que nous publions et des mises en cause du régime.

Par exemple
quand nous évoquons l’affaire Borrel, la censure intervient assez rapidement …

Depuis Paris, il est très difficile d’avoir une information en temps réel sur les coupures ou non de l’accès à notre site et nous remercions à l’avance tous les Djiboutiens qui nous enverront des informations précises et vérifiées.

Censurer des sites internet est considéré par la communauté internationale comme une atteinte à la liberté d’expression et contribue souvent à dégrader la position du pays qui les pratique, dans les classements comparatifs des pays : liberté de la presse, démocratie, etc..

On peut imaginer que ces publications d’indicateurs ont une influence sur les dirigeants et en particulier sur les dictateurs, car le point est certainement évoqué lorsqu’il y a des négociations pour l’attribution d’aides internationales.

Cela pourrait expliquer la position "fluctuante" de Djibouti, qui censure ou qui rétablit l’accès à notre site .. au gré de ses intérêts

09/12/09 (B528) Flash Info : suspension (provisoire ?) de la censure des sites internet à Djibouti (Info lecteur)

L’accès aux sites qui s’opposent au régime dictatorial et en particulier celui de l’ARDHD a été réouvert pour les Djiboutiens qui vivent au pays, depuis une vingtaine de jours.

Chacun se demande encore pourquoi ?

– certains affirmernt que les serveurs en France ont augmenté leur puissance : ce qui n’est pas une réponse techniquement valable …


d’autres prétendent que les techniciens chinois n’ont pas été payés depuis six mois et qu’ils sont sur le point de repartir : c’est possible !

Outre cette censure qui était pratiquée, en contradiction avec toutes les conventions internationales, il faut aussi dénoncer l’un des grands problèmes qui commencent à énerver les gros commerçants de Djibouti.

Ils sont constamment placés sur écoute.

Leurs secrets commerciaux et leurs communications sont violés. Cela ouvre la porte à toutes sortes de pratiques concurentielles déloyales, opérées par des proches du régime qui bénéficient ainsi, avec ces fuites, d’informaitons stratégiques sur les produits, les quantités, les prix et les conditions d’acquisition.

Comme ils sont exonérés de taxes contrairement aux commerçants honnêtes, la concurrence devient absurde et totalement déloyale.

Et le résultat, c’est qu’à terme, le gouvernement verra diminuer le montant des taxes et les recettes fiscales. Qu’importe du moment que Guelleh, Haid et consorts en tirent un enrichissement personnel ???

Votre Correspondant

02/02/07 (B380) Contourner la censure que Guelleh impose sur le Web aux les internautes djiboutiens. (Djibwatch)

Depuis des mois
et même des années, Guelleh a fait interdire l’accès à
de nombreux sites Web, pour tenter d’empêcher les djiboutiennes et les
djiboutiens d’avoir accès à une information différente
de celle qu’il impose dans La Nation ou sur l’ADI (site sur lequel, on récupère
non seulement de la désinformation, mais aussi des virus et en plus
de scripts malveillants …) (1*)

Des solutions
ont déjà été trouvées : par exemple l’abonnement
à notre site qui permet de recevoir gratuitement, tous les vendredis
soirs, l’intégralité du journal de la semaine et non des liens
qui ne fonctionneraient pas pour cause de censure. (2*)

Depuis des mois,
l’équipe de Djibwatch travaille pour proposer des systèmes pour
permettre aux Djiboutiens d’avoir accès en temps réel aux sites
censurés.

Elle propose un
forum sur lequel sont décrits des solutions gratuites qui fonctionnent.

Lien http://www.djibwatch.org/forum/

1*)
Parmi les sites concernés par la censure : djibwatch.org, uguta.org,
gouv-exil.org (GED, lddh-djibouti.org (L.DDH) et bien sur, le nôtre
ardhd.org depuis plus de cinq ans. Mais il y en a certainement d’autres.

2*)
Depuis septembre 1999, l’ARDHD propose à ses internautes de recevoir
les informations de la semaine dans leur boîte e-mail. 380 numéros
ont déjà été envoyés avec régularité,
tous les vendredis.

Comment vous abonner ? cliquez

25/07/06 (B360) Les librairies WOOD GREEN censurent le site de l’ARDHD sous prétexte de contenu obsène!! Il est conseillé aux opposants et aux défenseurs des Droits de l’homme d’éviter ces librairies qui sont fréquentées par des proches du régime et des informateurs de Guelleh … à telle preuve qu’elles censurent un site en faveur des Droits de l’Homme, sous un prétexte fallacieux.

__________________________ Info lecteur

Je vous informe que l’accès au site de l’ARDHD est censuré dans les dix librairies de l’arrondissement d’Haringey, situé dans le nord de Londres.

La décision a été prise par la directrice de la librairie centrale de Wood Green, Mrs Diana Edmond. 

Le siège de Wood Green Library est situé dans l’un des quartiers commerciaux d’Haringey, où on note une forte présence Djiboutienne, majoritairement inféodée à IOG et soutenant la dictature et ses dérives.

Citons par exemple Amoune Saïd, la Dame de compagnie d’Aicha Bogore, la veuve de Gouled qui est aussi en quelque sorte, un agent actif de la SDS, puisqu’elle donne des informations régulièrement à Paulette Le Chamelier, épouse d’ IOG.

Notre site est classé dans la liste des sites obscènes !!! Un comble !

Il est clair que la décision de Wood Green library a été prise sur pression exercée par la clique de Guelleh. Il ne faudrait pas qu’ils s’imaginent qu’ils peuvent pratiquer la censure en Europe, avec la même facilité qu’ils peuvent le faire à Djibouti.

Je conseille à tous les Djiboutiens et plus généralement à tous les défenseurs des Droits de l’Homme, d’éviter les librairies de cette enseigne, qui a pour le moins, une attitude suspecte envers les Droits de l’Homme et que les opposants défendent.

Pour que vous puissiez prendre les mesures qui s’imposent, je vous adresse les coordonnées de la directrice de cette enseigne :  

Ms. Diana Edmond
Wood Green Central Library
High Road, N22 6XD
London
U.K.

____________________________ Lettre ouverte de l’ARDHD

Mrs Diana Edmond
Wood Green Central Library
High Rd, Wood Green, London,
N22 6XD
England

Phone : +44/ 20 8489 2700
Fax :

Open letter published on https://www.ardhd.org

Dear Mrs Edmond,

We have been informed by many djiboutian people, that your ten libraries had banned the access to our Website: https://www.ardhd.org.

I imagine that your company is free to do it, but let me tell you how surprised I am!

The official reason invoked is the fact that our website publishes sex or obscene content!!!

This is a false reason. As we act since 1992, in favour of Human rights in Djibouti, we have never published such content! We are a well known NGO Association and we work very often in cooperation with Amnesty International, Reporters without borders, and …..

Could the decision taken by your company, without open debate with us, suggest that your library is engaged against human rights and acts in favour of the dictatorial government in Africa, which kill and apply torture on their people ?

I don’t want to believe it of course.

This open letter is published on our website, which is consulted by more than 10.000 people a day. Of course, if you decide to make a research and a fair analysis on our activities and our objectives and then decide to reopen the link with our website, we will inform immediately our readers.

Without any reply from your side, we will recommend to our readers to shop and to use public internet connection at other locations in London, as there is, at least, a serious doubt on your political positioning regarding Human Rights protection, Democracy and Justice and we will inform the human rights defenders community.

Regards,

Jean-Loup Schaal
Président de l’ARDHD

20/05/06 (B351-A) Guelleh a-t-il coupé le mauvais câble, pour limiter encore un peu plus, les connexions Internet de Djibouti.? (Humour à partir d’une dépêche RTD du 17 mai)

Mercredi 17 mai – RTD

Le câble sous-marin à fibres optiques victime d’une panne

Le câble sous-marin qui transporte les données entre Djibouti et l’Europe a été victime d’une panne. L’incident dont la cause est inconnue perturbe les connections Internet à haut débit à djibouti.

La RTD est connecté au Cyberspace grâce au nœud Internet de Djibouti Telecom.

Ce nœud est relié à un nœud de FCR (Filiale de France Telecom) par une liaison internationale et acheminée par un câble sous-marin à fibres optiques (SMW2).

Depuis quelques jours, le câble sous-marin à fibres optiques est endommagé et cela a pour conséquence la chute de la bande passante de notre fournisseur.

Cela s’explique aussi par une nette diminution du débit de notre bande passante.

21/01/06 (B334-A) ECHAPPER A LA CENSURE – DERNIERE NOUVELLE : une équipe de Djiboutiens bénévols, exilés au Canada a mis au point une méthode pour contourner la censure Internet imposée par Guelleh aux sites d’opposition, à partir d’un logiciel en accès libre. (Logiciel Jap) Article allégé le 23/01 pour des raisons de volume d’information…

______________________________ Note de l’ARDHD
L’ARDHD tient à remercier tous ces Djiboutiens qui ont mis leur talent au service de la Liberté d’expression et avec lesquels nous partageons les mêmes valeurs.
_____________________________________________________

Ces articles sont publiés par Djibwatch, qui nous a aimablement autorisé à les diffuser. Même si vous ne pouvez pas accéder au site de l’ARDHD, le mode d’emploi est consultable :
http://djibwatch.org/app/cens.html
puis http://djibwatch.org/app/cens1.htm
et enfin
http://djibwatch.org/app/cens2.htm

_____________________________________________________

Comment contourner la censure de Guelleh ?

Les étapes d’installation du logiciel JAP sont disponibles sur le site Djibwatch.

__________________________________
Vous serez prêt maintenant
pour jouer un tour à Guelleh et ses gourous

21/01/06 (B334-A) ECHAPPER A LA CENSURE / Références complémentaires sur le logiciel JAP.

Message envoyé à tous les abonnés de l’ARDHD, pour permettre aux Djiboutiennes et aux Djiboutiens, résidant à Djibouti, d’accèder aux sites interdits et en particulier ARDHD, LDDH et GED. Relayez ce message à vos relations qui sont au pays !!!

1 – Consulter la licence et les informations sur le loogiciel gratuit JAP
(En anglais ou en Allemand) :

http://anon.inf.tu-dresden.de/index_en.html

2 – Télécharger les instructions en Anglais (ou traduites en Français) par une équipe de Djiboutiens bénévols … (PDF)

Français 135 Ko
Anglais 450Ko

3 – Consulter les informations en ligne et télécharger directement le programme JAP à partir du site Djibwatch :
http://www.djibwatch.org

17/01/06 (B333-B) RSF : conseils pour contourner la censure imposée sur Internet par certains régimes liberticides, comme celui de Guelleh. C’est possible et ce n’est pas très complexe.

RSF (Reporters Sans Frontières) publie sur son site des articles fort bien documentés pour expliquer aux internautes, les moyens de contourner la censure gouvernementale. Il s’agit d’utiliser des proxies publics et l’utilisation est simple.

Si vous êtes frustrés à force de ne plus avoir accès à notre site, à ceux de la LDDH et du GED, par exemple, consultez cet article et ne vous privez plus de vos informations préférées !

Nous ne vous donnons pas une adresse de Proxy, car il serait facile aux autorités et aux techniciens qui travaillent pour elles, de le bloquer. Il est préférable que chaque internaute choisisse son proxy … ce qui rendra le blocage beaucoup plus difficile.

Diffusez largement par e-mail cet article et le lien, à vos amis qui sont au pays !

http://www.rsf.org/article.php3?id_article=15023