25/10/09 (B522) JDD / Islamistes: Djibouti accuse l’Erythrée

Le ministre djiboutien des Affaires étrangères a accusé dimanche l’Erythrée d’armer et d’entraîner des milices islamistes en vue d’opérations de sabotage à Djibouti. « L’Erythrée exporte le chaos.

Exporter le chaos est devenu une routine en Erythrée », a déclaré aux journalistes Mahmoud Ali Youssef après un entretien au Caire avec le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa.

« Ils viennent de commencer à former des milices et à les armer pour qu’elles commettent des actes de sabotage à Djibouti, exactement comme ils soutiennent des éléments dans l’Ogaden en Ethiopie », a-t-il ajouté.

Ancienne possession française, Djibouti abrite la plus importante base militaire française d’Afrique et une base américaine majeure.

09/07/09 (B506-B) Yemen Express. // Un mort dans des manifestations (JDD)

des affrontements entre forces de sécurité et manifestants anti-gouvernementaux dans le sud du Yémen, ont rapporté mercredi des responsables gouvernementaux et des personnalités de l’opposition.

Le manifestant est mort mardi à Hadramout, a déclaré un dirigeant local de l’opposition. La population du Sud, où est implantée la plus grande partie du secteur pétrolier du pays, accuse le Nord d’abuser d’un accord d’union pour mettre la main sur les ressources du Sud.

Selon des responsables locaux, des manifestations séparatistes se déroulent depuis plusieurs jours en différents endroits du Sud et la dernière en date a eu lieu mercredi dans la région de Dalea.

23/06/09 (B504-B) Ethiopie : les adieux de Meles Zenawi ??? Mais quand ??? (1 article en Français)

____________________________ 1 – JDD

Ethiopie: Le premier ministre s’en va

Le premier ministre d’Ethiopie Meles Zenawi a annoncé qu’il s’apprêtait à quitter le pouvoir.

Aux commandes depuis 1991 après avoir renversé le dictateur marxiste Mengistu Hailé Mariam, le parti de Zenawi, le Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien, prépare les prochaines élections législatives.

Meles Zenawi était dénoncé par les organisations de défense des droits de l’Homme pour avoir muselé l’opposition.

21/05/08 (B499) JDD / ONU: L’Erythrée sanctionnée ?

Plusieurs Etats de l’Est africain souhaitent que les Nations unies imposent des sanctions immédiates sur l’Erythrée, accusée de soutenir des rebelles qui veulent renverser le gouvernement somalien.

Des insurgés islamistes, dont le groupe al Chahaab, ont en effet gagné du terrain au cours des deux dernières semaines marquées par de violents combats.

Au moins 175 personnes ont été tuées et 500 autres blessées, rapportent des organisations humanitaires.

26/04/09 (B496) Ethiopie : un complot déjoué par les services de sécurité (Vrai ou faux ?) L ‘Ethiopie dit avoir démantelé un réseau terroriste (JDD)

Selon les autorités d’Addis Abeba, trente-cinq personnes accusées de préparer un coup d’Etat fomenté par un professeur d’université ont été arrêtées samedi en Ethiopie.

« Un réseau terroriste formé par le Dr Bernahu Nega pour mener une lutte armée a été démantelé par les forces de sécurité », a déclaré le gouvernement dans un communiqué.

22/02/09 (B487) JDD / L’Erythrée rejette la médiation (Conflit érythréo-ethiopien)

Le président érythréen Isaias Afwerki a rejeté toute offre de médiation dans le règlement du conflit qui l’oppose à l’Ethiopie, rapporte samedi un média d’Etat.

Les deux pays de la Corne de l’Afrique s’achoppent autour de la délimitation de leur frontière commune de 1000 km.

La semaine dernière, l’Ethiopie a fait savoir qu’elle soutenait les efforts du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, président de l’Union Africaine, dans le règlement du conflit. « Les campagnes politiques et diplomatiques dans lesquelles s’est engagée l’Ethiopie ne sont que des stratagèmes destinés à apaiser le peuple erythréen et la communauté internationale », a réagi Isias, dont les propos ont été rapportés par les médias.

« Il a également souligné que tant que les territoires de l’Erythrée seraient occupés, entamer des négociations serait complètement illogique », peut-t-on lire sur le site du gouvernement, www.shabait.com.

14/02/09 (B486) JDD / Éthiopie-Érythrée: L’aide de Khadafi acceptée.

Le premier ministre éthiopien Meles Zenawi s’est déclaré favorable à la médiation de Mouammar Khadafi, président de l’Union africaine, dans le règlement du conflit avec l’Érythrée.

Les deux pays de la corne de l’Afrique se sont livré une guerre entre 1998 et 2000, qui a fait au moins 70 000 morts.

Leur accord de paix, signé à Alger en 2000 et qui stipule qu’ils doivent accepter la délimitation de leur frontière commune de 1 000 km par un organe indépendant, n’a jamais été appliqué.

A peine élu à la présidence de l’Union africaine, le 2 février, Khadafi s’est rendu pendant trois jours en Erythrée.

30/01/09 (B483) Election du Président somalien. A 17h00 (Heure de Paris), nous n’avons toujours pas d’information ni sur le résultat du vote, ni sur le déroulement. (3 articles en Français)

______________________________ Note de l’ARDHD

L’ensemble des média concernés par la région annonce l’élection du Président somalien aujourd’hui.

Est-ce un non-événement ? Comme l’avait souligné l’un de nos correspondants sur place, en faisant remarquer dans un article précédent, que cette élection était une mascarade, car c’est celle d’un Président sans territoire et sans pouvoir … pratiquement condamné à l’Exil.

En effet, selon ses estimations, les Al-Shabaab, hostiles à cette élection, contrôleraient environ 90 % du territoire somalien, y compris la ville de Baïdoa où le Gouvernement et le Parlement se sont exilés après avoir été contraints de quitter Mogadiscio.

____________________________ 3 – AFP

Début du vote pour élire le président somalien

Le Parlement somalien de transition, réuni à Djibouti en raison des violences en Somalie, a commencé vendredi à voter pour élire un nouveau chef de l’Etat, après le départ du président Abdullahi Yusuf Ahmed, poussé à la démission fin décembre.

Deux candidats sont présentés comme les favoris de l’élection, qui pourrait nécessiter plusieurs tours de scrutin: le Premier ministre sortant, Nur Hassan Hussein, et le chef de l’Alliance pour une nouvelle libération de la Somalie (ARS, islamistes modérés), cheikh Sharif Cheikh Ahmed.

L’élection se déroule dans un climat de violences persistantes en Somalie, en guerre civile depuis 1991.

Les parlementaires ont dû se réunir à l’étranger en raison de l’insécurité généralisée dans le pays. Les shebab, insurgés islamistes opposés aux institutions de transition, ont pris lundi la ville de Baïdoa (250 km au nord-ouest de Mogadiscio), siège du Parlement de transition.


_____________________________ 2 – Le Figaro avec AFP

Somalie: l’élection présidentielle débute

Le Parlement somalien de transition, réuni à Djibouti en raison des violences en Somalie, a commencé aujourd’hui à voter pour élire un nouveau chef de l’Etat, après le départ du président Abdullahi Yusuf Ahmed, poussé à la démission fin décembre, a constaté l’AFP.

Deux candidats sont présentés comme les favoris de l’élection, qui pourrait nécessiter plusieurs tours de scrutin: le Premier ministre sortant, Nur Hassan Hussein, et le chef de l’Alliance pour une nouvelle libération de la Somalie (ARS, islamistes modérés), cheikh Sharif Cheikh Ahmed.

L’élection se déroule dans un climat de violences persistantes en Somalie, en guerre civile depuis 1991.

Les parlementaires ont dû se réunir à l’étranger en raison de l’insécurité généralisée dans le pays. Les shebab, insurgés islamistes opposés aux institutions de transition, ont pris lundi la ville de Baïdoa (250 km au nord-ouest de Mogadiscio), siège du Parlement de transition.

_____________________________ 1 – JDD

La Somalie élit son nouveau président…à Djibouti

Le parlement somalien élit ce vendredi un nouveau chef de l’Etat, qui aura la charge de ramener la paix et la stabilité dans un pays en proie à l’anarchie et aux violences depuis la chute du dictateur Mohamed Siad Barre en 1991. Quatorze candidats sont en lice pour le scrutin, qui se déroulera à Djibouti pour des raisons de sécurité.

Le Premier ministre Nur Hassan Hussein et le dirigeant islamiste modéré de l’Alliance islamiste pour la relibération de la Somalie (ARS), le Cheikh Charif Ahmed,font figure de favoris dans ce scrutin. Le président sera choisi par une nouvelle assemblée élargie, qui comprend des opposants islamistes modérés et a été investie cette semaine à Djibouti dans le cadre d’un processus de paix placé sous l’égide des Nations unies