04/07/04 (B254) Décentralisation !!! Un refrain bien connu ! Après Dileyta 1,puis Dileyta 2, voici la troisième version … Mais rien ne changera dans les faits (Lecteur)

Voici le Dileyta, troisième
version, qui nous vante ses mérites !

Et de nous rebattre les
oreilles avec ses délires en matière de décentralisation.

Notre “toutou”
national fréquenterait-il un vétérinaire qui le doperait
? Il ne sent plus, il n’arrête plus, mais uniquement en parole et en
mots creux. Il ne nous reste qu’à espérer que les honoraires
de consultation vétérinaires ne soient pas payés sur
le Trésor Public … !

Décentralisation
:
Les mots sonnent vide : transfert de pouvoir, transfert de compétence,
transfert de budget, émergence d’une nouvelle donne en politique.

Tout cela coûterait
20% du budget de l’État. Qui pourrait croire qu’IOG soit disposé
à partager le gâteau avec quiconque ?

Pour preuve, prenez les
élections régionales qui auraient du se dérouler en 2003,
selon les conditions négociées a l’époque par Ahmed Dini.
Tout cela est resté, bien au chaud, au fond des tiroirs de la Présidence.

Alors :

  • Cinq Présidents
    de Régions dotés de réels pouvoirs,
  • Un aéroport
    pour la Ville de Dhikil,
  • Un port en eau profonde
    pour la Ville de Tadjoura,

Absolument inadmissible
au yeux d’IOG.

Cette proposition à
grands renforts d’effets d’annonce n’est qu’une feinte de communication pour
tenter (une nouvelle fois) d’enrayer la chute vertigineuse de l’indice de
confiance et de popularité du Premier Ministre.

La population désabusée
et victime des discriminations tend de plus en plus attentivement l’oreille
aux discours révolutionnaires de certains opposants.

Djibouti mérite
un véritable pouvoir régional.

” Un pouvoir fort au service des Djiboutiens,
” Transformer les Régions en entités fières et porteuses
d’ambitions et d’espoir,
” Des chantiers à mettre en œuvre,
1. En matière d’éducations et de formation,
2. En matière d’emplois,
3. Pour une gestions solidaire et équitable des ressources,
4. Pour permettre à chaque Région de conduire ses propres projets,
5. Pour une politique de désenclavement et d’attractivité
6. Pour la défense de la culture,
7. Pour une politique
de logement, d’accès aux soins pour tous et de prévention,
8. Pour la promotion du sport : construire les équipements nécessaires,
9. Pour renouer avec le tourisme : en donnant un nouveau souffle à
l’économie,

En résume “Pour
une politique de coopération décentralisée entre les Régions
L’opposition déterminée, s’était engagée à
accorder à nos Régions une réelle autonomie de gestion
en leur apportant les moyens financiers adéquates.

Alors M. Dileyta, sans
pour autant mettre en doute vos hautes compétences personnelles, nous
sommes au regret de vous signifier que vous n’êtes ni l’instigateur
d’aucune proposition, ni surtout l’homme de la situation pour mener a bien
les projets.

Soyez vigilants et surtout,
évitez de trop parler, parce qu’IOG pourrait décider, un beau
matin, de vous offrir une cure d’amaigrissement gratuite. Et avec lui, ce
n’est pas chez le vétérinaire (trop coûteux !), mais à
Gabode.