16/06/07 (B400) AP / L’Ethiopie accepte de transférer le contrôle de la ville de Badme à l’Erythrée, selon l’ONU (Info lectrice)

NATIONS
UNIES (AP) – Après des années de conflit sur le tracé
de la frontière entre les deux pays, l’Ethiopie a accepté les
conclusions d’une commission des Nations octroyant à l’Erythrée
la ville de Badme, a annoncé jeudi l’ONU.

Dans un courrier adressé la semaine dernière au Conseil de sécurité
de l’ONU, le gouvernement éthiopien a accepté sans conditions
les termes de la commission onusienne sur les frontières internationales
qui avait octroyé en 2002 le contrôle de la ville de Badme à
l’Erythrée, qui n’a fait aucun commentaire pour le moment.

“Je pense que c’est une bonne nouvelle sur l’un des goulets d’étranglement
de la situation”, a déclaré jeudi le porte-parole adjoint
de l’ONU Yves Sorokobi. “S’ils (les Ethiopiens, NDLR) sont réellement
d’accord, cela devrait faire avancer un peu plus vite le processus”.

Les deux pays, qui entretiennent des relations extrêmement tendues depuis
l’indépendance de l’Erythrée en 1993, après 30 années
de guérilla, s’étaient initialement engagés à
respecter les conclusions de la commission sur les frontières, mandatée
deux ans après l’accord de paix d’Alger conclu entre l’Ethiopie et
l’Erythrée en 2000. Mais l’Ethiopie avait ensuite refusé de
transférer le contrôle de Badme à son voisin.