03/03/08 (B437) AFP : Somalie: cinq tués, dont un responsable de la police, dans des attaques

MOGADISCIO (AFP) — Au moins 5 personnes, dont le chef de la police, ont été tuées lundi dans l’attaque de la ville de Burhakaba, à 180 km au sud-ouest de Mogadiscio, par des insurgés islamistes, a-t-on appris auprès du gouverneur de la région et de témoins.

Les insurgés ont attaqué et pris momentanément le contrôle de Burhakaba, ont précisé ces sources.

“Des hommes armés ont brièvement pris le contrôle de la ville, tuant le chef de la police du district”, a déclaré à l’AFP le gouverneur de la région de Baidoa, Abdifatah Mohamed Ibrahim.

Deux responsables et deux civils ont été tués lorsque les insurgés islamistes ont combattu des soldats éthiopiens à un poste de contrôle à l’entrée de la ville, ont dit des témoins.

“Ils ont pris le contrôle du commissariat de police et du principal poste de contrôle à l’extérieur de la ville, où ils ont affronté les membres d’un convoi militaire éthiopien”, a déclaré à l’AFP Osman Adan Rafi, un habitant de Burhakaba.

“Quatre corps ont été découverts dans cette zone”, a-t-il ajouté.

Le porte-parole de la guérilla islamiste, cheikh Mukhtar Robow, a confirmé l’attaque: “Avec l’aide d’Allah, nos guerriers bénis ont brièvement pris le contrôle de Burhakaba ce matin et ont combattu les envahisseurs éthiopiens”.

La Somalie est en guerre civile depuis 1991, quand le président Mohamed Siad Barre a été renversé.

En 2006, les tribunaux islamiques ont contrôlé pendant six mois la majeure partie du centre et du sud du pays, dont la capitale Mogadiscio, avant d’être mis en déroute fin 2006-début 2007 par l’armée éthiopienne, intervenue en Somalie pour soutenir le gouvernement de transition.

Depuis, l’insurrection somalienne, dirigée par des islamistes, mène une guerre de guérilla, multipliant les attaques à Mogadiscio, notamment contre les troupes éthiopiennes, somaliennes et celles de la mission de l’Union africaine (Amisom).