06/03/09 (B489) Radio-Trottoir : Mandat d’arrêt de la CPI contre le dictateur Soudanais. (Lecteur)

Pourquoi la date du 4 mars 2009 ?
Récit d’une petite souris qui a élu discrètement domicile à Haramous …
– certainement pour échapper aux gros rats grossiers du SDS (?)

Mercredi 4 mars 2009,
13:00 h temps Universel,
16:00 h à Djibouti.

Dans un petit salon feutré de sa modeste villa d’Haramous, le président du RPP, Ismaël Bobard broute et rumine paisiblement, entouré de quelques intimes.

En ce jour anniversaire du parti unique, au pouvoir depuis trente ans à Djibouti, l’heure est encore à la fête.

Soudain, une dépêche tombe :

” La CPI lance un mandat d’arrêt international contre le Président Soudanais El Béchir pour crimes de guerre et crimes contre l’Humanité au Darfour “

Guelleh, qui s’apprêtait à parader dans la soirée au stade Gouled se serait exclamé :

« Ces juges “de race blanche” de la CPI auraient pu lancer leur mandat d’arrêt un autre jour ! »

Preuve qu’il n’est pas de tout cœur avec El Béchir comme il le prétend.

Ainsi, la CPI vient de troubler, par ricochet, le dictateur Djiboutien qui espérait fêter tranquillement ses trente glorieuses années de crimes et trafics en tous genres.

Selon certaines indiscrétions à vérifier, la fameuse cellule 12 du quartier de haute sécurité de la
prison dorée de la Haye Lui serait déjà réservée…

Guelleh C.TAYLOR