14/03/09 (B490) Le journal de la Flibuste … Les navires japonais et sud-coréens bientôt sur zone … (3 articles en Français)

______________________________ 3 – RFI

Le Japon envoie 2 destroyers dans le golfe d’Aden

Le Japon s’engage dans la lutte contre la piraterie au large de la Somalie. Deux navires de guerre quittent l’archipel samedi 14 mars en direction du golfe d’Aden pour rejoindre d’ici trois semaines, des bateaux de patrouille américains, européens et chinois, présents dans la région. Les soldats japonais pourraient faire usage de leurs armes à l’étranger pour la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Pour l’instant, ils n’ont le droit d’intervenir qu’en cas d’agression contre l’archipel ou des ressortissants japonais.

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Les deux destroyers japonais, -le Sazanami et le Samidare-, transportent chacun deux hélicoptères de patrouille, deux hors-bord et quatre cents soldats garde-côtes au total. Ils arriveront dans le golfe d’Aden d’ici trois semaines.

Au début, ils ne pourront protéger que les bateaux japonais ou ceux ayant un lien avec le Japon car la Constitution pacifique japonaise limite toujours les missions de l’armée japonaise à l’étranger. Ces soldats ne peuvent faire usage de leurs armes qu’en cas d’agression contre le Japon ou contre des ressortissants japonais.

Pour faciliter cette mission au large de la Somalie, une loi va être votée par le Parlement, afin d’autoriser les deux destroyers à ouvrir le feu, après plusieurs coups de semonce contre des bateaux pirates qui s’approcheraient aussi de navires étrangers.

Chaque année, deux mille bateaux japonais empruntent la route maritime au large de la Somalie pour traverser le Canal de Suez. C’est la première fois que le Japon va participer à proximité de la Somalie au cœur des opérations. Jusqu’ici, en Irak, dans l’océan Indien, le Japon ne fournissait qu’un soutien logistique.

Pour la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les soldats japonais pourraient tirer des coups de feu dans un combat réel.

______________________________ 2 – Ria Novosti (Russie)

La force insuffisante pour venir à bout des pirates (Ivanov)

Il est impossible de vaincre les pirates en recourant uniquement à la force, a indiqué vendredi le vice-premier ministre russe Sergueï Ivanov.

“Evidemment, il est impossible de remporter une victoire sur les pirates en recourant uniquement à la force”, a annoncé Sergueï Ivanov intervenant lors d’une réunion du collège du ministère russe des Transports.

L’année dernière, la fréquence et la cruauté des attaques des pirates se sont considérablement intensifiées: on dénombre au total 120 attaques armées et le détournement de 35 navires.

Jeudi, le président du Service ukrainien de sécurité (SBU) Valentin Nalivaïtchenko a annoncé qu’Alfa, une unité spéciale du SBU, prendrait part à l’activité des forces internationales dans la lutte contre la piraterie. Les membres d’Alfa ont une formation spéciale et sont munis d’armes modernes et d’équipements appropriés pour mener leur mission à bien. La lutte contre la piraterie se déroulera principalement au large de la Somalie.

Détourné le 25 septembre 2008 au large de la Somalie, avec une vingtaine de personnes à son bord, le cargo ukrainien Faïna transportait 33 chars T-72, des lance-roquettes, des systèmes d’arme sol-air et des munitions pour le compte du Kenya. Les pirates n’ont libéré le navire que le 4 février dernier, après avoir touché une rançon.

______________________________ 1 – XINHUA (Chine)

Le gouvernement sud-coréen a indiqué vendredi qu’il va envoyer un navire de guerre avec un équipage de 300 personnes au large des côtes somaliennes dans le but de protéger la région contre les attaques des pirates.

Lors d’une cérémonie organisée vendredi pour l’envoi du bâtiment Munmu the Great de 4.500 tonnes, le président sud-coréen Lee Myung-bak a qualifié la région somalienne d'”axe vital” pour les ressources énergétiques du pays, selon le ministère de la Défense nationale.

“Le golfe d’Aden constitue une route stratégique pour le transport international de l’énergie, notamment pour la Corée du Sud dont 70% des importations de pétrole brut proviennent du Moyen-Orient. Cet axe est vital pour nous”, a précisé le président dans son discours, cité par le ministère.

“Nous ne pouvons pas laisser la vie et la richesse de notre peuple dans des eaux infestées par les pirates”, a-t-il déclaré, en promettant de prendre les mesures nécessaires pour protéger les bateaux sud-coréens contre les attaques des pirates dans la région.

Sur les 460 navires sud-coréens qui traversent cette région chaque année, trois ont été pris d’assaut par des pirates ces sept dernières années.

Plus de 110 incidents liés à des actes de piraterie ont été recensés dans cette région en 2008, soit cinq fois plus qu’au cours des deux années précédentes, ce qui a abouti à l’engagement militaire d’un plus grand nombre de pays dans la région.

Le navire de guerre sud-coréen arrivera au large des côtes somaliennes dans trois semaines et y rejoindra la force militaire internationale, a affirmé le ministère.