10/05/09 (B498) Le journal de la Flibuste … (3 articles en Français et en Anglais)

_____________________________ 3 – Ouest-France

Pirates : les thoniers bloqués loin des Seychelles

La flottille des thoniers français et espagnols se trouve coincée entre Madagascar et l’Afriqueà cause des pirates qui opèrent jusqu’aux Seychelles.

« Depuis bientôt quinze jours, on ne pêche plus rien, explique un patron concarnois joint hier par téléphone, les thons sont remontés vers le nord et on ne peut pas les suivre. C’est une catastrophe. Les pirates pullulent de partout. Il y en a dix fois plus que l’an dernier, au moment de l’attaque du Drennec (le 13 septembre 2008). Certains ne savent même plus où ils sont, ni comment rentrer en Somalie. »

Il y a neuf mois, l’attaque du Drennec s’était produite à 420 milles (750 km) de la Somalie. Aujourd’hui « on retrouve des pirates jusqu’à 900 milles (1 600 km) des côtes. »

« Ils prennent les balises »

Pour ce patron pêcheur, qui souhaite garder l’anonymat, il n’est pas question de prendre le risque d’une attaque. « Je devais rejoindre les Seychelles pour réparer mon filet, je vais le mettre sur un cargo et le faire transporter. On ne peut pas remonter, il y a des pirates jusqu’aux Seychelles. »

Jeudi soir, un cargo a croisé une flottille de pirates en sortant de Port Victoria.

Lundi déjà, les garde-côtes avaient capturé onze pirates à 5 nautiques (9 km) des Seychelles (Ouest France de vendredi). Une présence qui inquiète également le monde de la plaisance.

La protection militaire mise en place est jugée inefficace par les pêcheurs. « On sait où sont certains de leurs bateaux puisqu’ils prennent les balises que nous avons sur les épaves artificielles (NDLR : les pécheurs utilisent des épaves artificielles pour rassembler les thons). On voit nos balises se déplacer : c’est qu’elles sont sur un bateau de pirates. Et les militaires ne font rien. L’opération Atalante se concentre sur la protection des convois d’aide alimentaire dans le golf d’Aden. Mais quand ils arrêtent des pirates, ils ne savent pas quoi en faire. »

« Les équipages sont terrorisés. Moi, je ne retourne pas vers les eaux somaliennes, les autres patrons non plus. On ne sait pas ce qu’on va faire, ni où on va aller. Pour nous l’année est finie. La pêche au thon dans l’océan indien, c’est mort ! »

On compte une quarantaine de thoniers français et espagnols en pêche dans les parages de l’Océan indien. Contacté, hier, Jean-Yves L’Abbé, président du syndicat des armateurs thoniers n’a pas souhaité s’exprimer.

Jean-Luc COCHENNEC,
Philippe CHAPLEAU
et Guillaume BOUNIOL.

_____________________________ 2 – AFP

Somalie: libération d’un cargo britannique capturé il y a un mois, d’après une ONG

Les pirates somaliens ont libéré un cargo britannique, opéré par une compagnie italienne avec 15 marins à son bord, qui avait été saisi il y a un mois, a indiqué samedi une organisation kenyane indépendante.

“Il a été libéré aujourd’hui (samedi). La rançon a été payée il y a une semaine”, a indiqué Andrew Mwangura, du Programme d’assistance aux marins, sans donner de chiffre.

Le Malaspina Castle avait été saisi près des Seychelles le 6 avril.

Les activités des pirates somaliens connaissent un net regain depuis quelques temps malgré un déploiement massif de puissances navales au large de la Somalie, qui a sombré dans le chaos depuis le début d’une guerre civile en 1991.

_____________________________ 1 – Shabelle (En Anglais) avec AFP

Un navire militaire espagnol a capturé 7 personnes suspectées d’être des pirates, alors qu’ils s’apprêtaient à attaquer un navire marchand, sous pavillon maltais, au large de la côte somalienne. // Spanish navy detains suspected pirates off Somalia

A Spanish navy warship on Thursday captured seven suspected pirates who they said tried to attack a merchant ship off the Somali coast, the Spanish government said.

They intervened in response to a call for help from the Maltese-flagged Anny Petrakis, the defence ministry said.

They sent their helicopter to the scene, at which point the pirates to aborted their attempt to board the merchant ship, said the ministry statement.

The suspects tried to flee but surrendered after the helicopter fired several warning shorts. Spanish marines also confiscated two guns and a grenade launcher.

A Spanish judge on Thursday ordered the defence ministry to bring another seven men detained the previous day to Spain for questioning.

The same navy ship, the Marques de la Ensenada, captured the seven in the Indian Ocean Wednesday after the suspects’ boat capsized as they tried to board the Panamanian-flagged vessel the Nepheli.

The warship is part in European Union anti-pirate patrols in the region.

Last month the Spanish detained nine suspected Somalian pirates believed to have launched a failed attack on an Italian cruise ship. It handed the nine suspects over to the authorities in the Seychelles.