06/07/09 (B506) ALERTE ROUGE : un lecteur nous écrit à propos de l’incarcération de Nima Djama Miguil. – La vérité – La sorcière et la Chanteuse

Voila la sorcière Gabyo, ayant le pouvoir et le soutien du régime ; elle a gagné d’avance, en faisant condamner la chanteuse nationale à de la prison ferme.

Il est inhumain de condamner une artiste de son talent et de surplus malade du diabète, à passer ses journées par grande chaleur, dans une cellule de 2 mètres carrés, au sein du Gabode.

Mais c’est probablement la Gabyo qui est la vraie malade. Rancunière, elle n’aime pas entendre la vérité. Et elle est capable de tout, surtout le pire !

NIMO n’a rien fait d’autre que de dire en chanson tout ce que la population disait tout bas. Et je sais qu’après avoir entendu ses chansons engagées, plus d’un responsable du régime aurait dit : ouf !.

Au moins, on va être tranquille pendant un bout de temps : finies les taxes mensuelles organisées par la dame de fer pour des causes inconnues. ( Les Warabas ).

La grande Nimo Djama est une enfant du pays ; elle est aimé du peuple et elle incarne le symbole de la vérité. Sa liberté d’expression et son talent sont reconnus de tous.

Le régime et ses Warabas ont commis une faute politique grave en mettant la chanteuse dans la sinistre prison. C’est un acte impardonnable et l’histoire retiendra cet épisode et le nom de tous ceux qui ont approuvé le “crime”, soit directement, soit par omission :

Le ministre de l’Intérieur et ses collaborateurs, le Procureur qui a requis la peine et le juge qui l’a appliquée, ainsi que la famille princière de Paoctilles seront tenus pour responsable de l’injustice et de la mort lente qui menace la belle chanteuse Nimo.

Le monde entier surveille désormais ce pays en uniforme, qui est asservi par le clan des mafiosi et où l’Etat ne fonctionne plus car personne n’est à l’abri de l’injustice, de l’insécurité. Aucun droit sacré n’est plus garanti : liberté, respect de l’être humain, droit inaliénable de la propriété, protection des biens et des personnes, égalité devant la Loi, etc….

Où est le puissant clan Odahgob ?

Messieurs les notables du Clan, n’est-il pas venu le moment d’agir et de défendre avec fierté notre gloire nationale. Vous avez tant aidé et soutenu ce régime, que vous pouvez exiger en contrepartie, qu’il suspende les provocations à l’éncontre de l’une des femmes issues de votre clan.

Cessez vous aussi, de privilégier vos petits intérêts personnels et vos sièges garantis lors des élections truquées. Unissez vos énergies, vos idées, vos forces et votre pouvoir d’influence pou sauver Nimo. La communauté vous regarde et évaluera votre action et ses résultats.

Tous ceux qui ont subi la torture, tous ceux qui ont perdu un être cher, disparu mystèrieusement, toutes celles et tous ceux qui subissent l’asservissement et la descente aux enfers économiques, sont des martyrs du régime. Faites en sorte que Nima n’en soit pas une de plus.

Le peuple, dans son intégralité et avec une totale solidarité nationale, doit également agir en dénonçant haut et fort les systèmes dépassés et l’étouffement des personnes crédibles, ayant la loyauté et la force de ne dire rien que la vérité.

Tous avec Nimo Djama Miguil, la meilleure chanteuse de la Corne de l’Afrique, pour la sauver.