02/09/10 (B567) Le Journal de la Flibuste – Piraterie. La solution “à la fois sur mer et sur terre”, selon Jack Lang (1 article)

_____________________ 1 – Le Télégramme

Piraterie. La solution "à la fois sur mer et sur terre", selon Jack Lang

Le tout nouveau conseiller spécial de l’ONU pour la piraterie au large de la Somalie, Jack Lang, a estimé mercredi à Rome que la solution à cette question se trouvait "à la fois sur mer et sur terre" et promis de présenter ses préconisations dans un délai de "trois mois".

L’ancien ministre français de la Culture a été nommé le 26 août conseiller spécial du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, pour les questions juridiques liées à la piraterie au large de la Somalie. "L’objectif principal de ma mission concerne les poursuites pénales des pirates, leur jugement et leur incarcération", a expliqué à l’AFP M. Lang, ajoutant que "la solution se trouve à la fois sur mer et sur terre, car le droit est inséparable des réalités économiques et sociales" en Somalie, en proie à la guerre civile depuis 1991.

"Toutes les pistes sans tabou"

M. Lang a rappelé qu’un rapport de l’ONU publié en juillet envisageait sept options possibles, allant du renforcement des capacités judiciaires et pénitentiaires des Etats de la région à la création d’un Tribunal pénal international. "J’aborderai toutes les pistes sans tabou ni prévention", a indiqué M. Lang. Dans la matinée, M. Lang a rencontré le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, avec lequel il a abordé "les questions de la sécurité en mer et la situation politique en Somalie".

215 attaques en 2009 en Somalie

"C’est le premier gouvernement auquel je rends visite en Europe, afin de marquer l’importance du rôle de l’Italie, très impliquée en Somalie", a-t-il souligné. M. Lang doit se rendre ensuite à Copenhague, où se trouve le groupe de contact de l’ONU sur la piraterie. Quelque 215 attaques ont été menées par des pirates somaliens contre des navires de la marine marchande en 2009 au large des côtes somaliennes, sur 409 dans le monde, selon le Bureau maritime international (BMI).

Plus de 110 pirates déjà jugés au Kenya

Plus de 110 pirates ont été déjà été jugés au Kenya. En juin dernier, les cinq premiers pirates somaliens jugés en Europe ont été condamnés aux Pays-Bas à cinq ans de prison. Une flottille internationale de navires de guerre patrouille depuis plus d’un an dans la zone située au nord de la Somalie dans le golfe d’Aden. Mais les pays qui ont arrêté des pirates se heurtent souvent à des obstacles administratifs pour les juger.