12/02/2019 (Brève 1289) Monsieur Moumin Ahmed Cheikh, Ministre djiboutien, promu dans l’Ordre prestigieux des “Brosses à Reluire” avec le titre de “Grand pourfendeur des Moulins à Vent”

Lors de sa réunion du 12 février, le comité de cooptation (pour la récompense de la femme ou de l’homme qui a combattu avec le plus de brio les détracteurs de Guelleh) a récompensé Monsieur Moumin Ahmed Cheick, Ministre de la Justice et des Affaires Pénitentiaires, chargé des Droits de l’Homme.

Dans une brillante allocution télévisée, au cours de laquelle il a lu  (mais avec certaines difficultés semble-t-il) un communiqué édifiant mettant le monde entier en garde contre les dangereux activistes des Droits de l’Homme et plus généralement toutes celles et tous ceux, qui profitant des réseaux sociaux, dévoilent et dénoncent les crimes commis par la dictature djiboutienne.

Tel la voix de son maître, ce Ministre brillant a su démontrer que tous ceux qui ne partagent pas la sublime pensée de Guelleh sont d’affreux délinquants d’un genre nouveau, qu’il convient de poursuivre avec toute la rigueur de la Loi. Il a oublié de préciser si les poursuites incluaient la torture pour mieux lutter contre les abominables utilisateurs de réseaux sociaux.

Sur les bases de cette déclaration d’une haute élévation morale, le Comité a approuvé à l’unanimité des membres présents sa cooptation dans l'”Ordre des Brosses à Reluire”. Désormais, son nom sera ajouté à la longue liste de ses illustres prédécesseurs qui ont si bien soutenu la dictature malgré ses petites dérives…. Son nom de chevalier sera “Grand pourfendeur des Moulins à Vent”