23/08/2019 (Brève 1436) En exclusivité : la nomination de Mustapha Mohamed Mahamoud, Ministre de l’Education au grade prestigieux d’homme de la semaine

Réuni en urgence sous la Présidence du Premier Ministre le prestigieux Comité des Hommes de la Semaine avait à se prononcer sur la candidature du Ministre de l’Education au titre envié “d’Homme de la Semaine” afin que ses hauts faits d’armes et son engagement dans l’injustice totale soit enfin reconnus par toutes et tous.

Monsieur Mustapha Mohamed Mahamoud est un homme simple, qui ne s’embarrasse pas des détails et qui n’accorde aucune valeur aux jugements rendus par la justice djiboutienne, pourtant aux ordres de la dictature.

Malgré les pressions, il sait se tenir à l’écart des polémiques et mettre directement à la poubelle, les demandes de recours et autres moyens de contestation qui voudraient l’empêcher de suivre ses objectifs. Quand on parle d’objectifs, c’est clair pour lui : l’éducation ne sera pas, sous son autorité, au service du peuple, mais au service de la dictature. Ainsi tous les enseignants qui pensaient contester ses ambitions de dégradation de l’école et de l’université ou qui font partie d’ethnies pouvant être hostiles, doivent impérativement être jetés à la rue et privés de leurs salaires.

Il est aidé en cela par les ressources nationales qui ne permettent de verser les traitements des professeurs qu’avec beaucoup de retard. Donc celui qui est révoqué perd non seulement ses droits à un salaire, à des indemnités, mais aussi (et c’est la ruse) tous les arriérés qui lui étaient dus.

Voilà un bon Ministre soucieux des économies pour le Trésor public, qui nettoie de fond en comble son Ministère et tous les services, écoles et universités qui lui sont rattachés.

Pour toutes ces qualités et ses victoires facilement acquises contre la justice, le Droit et la qualité de l’enseignement djiboutien, le comité a tenu, à l’unanimité, à l’élever au Grade “d’Homme de la Semaine”. Son nom et ses qualités seront inscrites sur le grand tableau des supporters de la dictature et des oppresseurs du peuple.

Et en plus, l’équipe de l’ARDHD lui adresse les félicitations d’usage