Articles

13/09/2017 (Brève 1066) Barbarie à Djibouti. La LDDH dénonce les récentes agressions violentes à l’encontre des militants du MRD. Un député gravement blessé

Dans un communiqué du 13 septembre, signé par son Président Omar Ali Ewado, la LDDH dénonce l’agression des militants du MRD, au siège de leur parti alors qu’ils fêtaient les 25 années d’existence du parti dans la soirée du 12 au 13 septembre 2017.

Ce sont les Gendarmes djiboutiens qui ont utilisé, sans sommation, des grenades lacrymogènes pour disperser les militants qui étaient réunis dans un lieu privé. Le député Doualeh Offleh a été grièvement blessé et nous ignorons la gravité de ses blessures, sachant que certains observateurs auraient affirmé que son pronostic vital pourrait être engagé (Ce dernier point n’a pas encore pu être vérifié par l’équipe de l’ARDHD)

Toujours selon le communiqué de la LDDH, plusieurs militants auraient été arrêtés, mais ils auraient été libérés à l’heure où nous publions ce texte.

L’équipe de l’ARDHD se joint aux appels de la LDDH :
– qui dénonce et condamne la force excessive utilisée lors d’un rassemblement dans un domicile privé et appelle tout un chacun à la retenue.

– sollicite le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, l’Union Africaine, l’IGAD, la Commission Africaine des droits de l’homme et des Peuples, l’Union Européenne pour qu’ils fassent pression sur les autorités Djiboutiennes afin qu’elles respectent les droits fondamentaux des citoyens et cessent les violences dont sont victimes des civils innocents.