Articles

15/10/2017 (Brève 1085) Un nouveau rapport accablant qui dénonce les pratiques illégales de l’administration Guelleh contre l’opposition et les Défenseurs des D.H. présenté à l’ONU, Groupe de Travail de l’EPU. Il est rédigé et soumis par des ONG qui sont incontestables.

Lien pour télécharger le rapport : https://www.defenddefenders.org/wp-content/uploads/2017/10/Djibouti-UPR_FR-2017.pdf

Ce rapport a été soumis le 5 octobre 2017 par DEFENDTHEDEFENDERS, CIVICUS et la FIDH à la 30ème session du Groupe de Travail de l’EPU sous le titre

Djibouti – Rapport conjoint sur l’Examen Périodique Universel de l’ONU

Ce rapport rappelle de façon quasi-exhaustive toutes les violations des Droits de l’homme commises à Djibouti, le harcèlement systèmatique de l’opposition, les incarcérations arbitraires des membres de l’opposition et des Défenseurs des Droits de l’Homme, les tortures et les morts inexpliquées survenues à Gabode ou dans des locaux de la Police, de la Gendarmerie ou des unités spécialisées au service du Pouvoir.

Ce rapport rappelle les recommandations qui avaient été faites et qui n’ont jamais été suivies d’effet.

Il termine par une série de nouvelles recommandations, qui, en fonction du passé, ont probablement peu de chances, d’être mis en oeuvre par ce régime dictatorial qui pense toujours que tout est permis et qu’il est assuré de l’impunité. Mais pour combien de temps ? Car les preuves à son encontre s’accumulent et pourraient être confiées à la Justice internationale.