Articles

21/01/2018 (Brève 1117) Fidèle à ses principes, Guelleh le Funambule continue ses deux méthodes favorites "diviser pour régner" et "ne jamais tenir ses promesses", mais cette fois au détriment des intérêts Chinois ! (Selon LOI). L’empire du milieu va-t-il se laisser berner, sans réagir violemment par ce menteur chevronné, qui ne respecte aucune parole ?

Après avoir laminé l’opposition, en favorisant les divisions, l’émergence de syndicats et de partis clonés (qu’il contrôle) – L’ARD historique semble être la dernière victime en date – et en légalisant uniquement les partis amis, Guelleh s’attaque à un gros morceau : la Chine.

Selon deux articles du dernier numéro de LOI (N° 1466) les relations entre Guelleh et la Chine se dégraderaient à toute allure. Les causes seraient nombreuses.

D’abord l’intransigeance des ministres djiboutiens qui, hormis la pagaille administrative à de nombreux échelons de l’Etat, multiplieraient les pressions sur le personnel chinois pour qu’ils privilégient, par exemple, tel fournisseur de carburant, dirigé par un membre du Clan au pouvoir.

Plus grave, Guelleh, revenant sur ses promesses de garantir un monopole aux Chinois, vient d’autoriser deux concurrents à exercer des activités dans la zone franche : une société d’origine indienne et une autre dirigée par un membre du Clan.

Par ailleurs Djama Ali Guelleh, surnommé "Le père fouettard" s’oppose à un projet de centrale électrique fonctionnant au Charbon, contrairement à des accords conclus auparavant …

Et maintenant c’est une autre banque chinoise la Banque of China Hong Kong qui se propose de concurrencer le partenaire de référence la China Merchant Holdings…

Bref, nous avons l’impression que Guelleh joue avec le feu … et qu’il pourrait finir par se brûler terriblement. Il suffirait que les investisseurs étrangers admettent enfin, comme nous le clamons depuis une vingtaine d’années, qu’il ne faut pas investir à Djibouti, tant que Guelleh et ses hommes de main tiendront le pouvoir. Car avec eux les investissements, qui pourraient apporter une amélioration du niveau de vie de la population, se transforment vite en sable aride en perdant toute leur valeur.