Articles

17/02/2018 (Brève 1122) Quand le tribalisme prime sur les règles démocratiques de base à Djibouti.(LDDH)

Dans un communiqué N° 3 daté du 17 février, sous la signature de son Président Omar Ali Ewado, la LDDH signale que la vie politique et en particulier le choix des candidats à l’élection législative mais aussi celui des Ministres ou des hauts-fonctionnaires est établi sur des bases tribales et non sur les compétences des candidats.

La LDDH dénonce la prise en main du pays, depuis des années, à tous les rouages adminisratifs, politiques et financers, par des personnes n’ayant pour seul mérite, leurs appartenances tribales et non leur compétence ou leur engagement sincère au redressement du pays, des services publics et de l’économie.

Par ailleurs la LDDH confirme le faible taux de retrait des cartes électorales, qui inquiéte à juste titre le Ministère de l’intérieur. Il aurait décidé d’employer des vacataires pour qu’ils sillonnent les rues à la recherche des logements des électeurs inscrits, afin de leur remettre à domicile le précieux sésame, qui ne semble pas l’être aux yeux d’une population totalement découragée par le régime et ses pratiques plus que douteuses.

La LDDH émet des doutes sur la réussite de l’opération à moins de six jours du scrutin….