Articles

13/05/2018 (Brève 1147) LDDH : licenciement massif et abusif des personnels de la collectivité territoriale d’Obock

Dans un communiqué du 12 mai, sous la signature de son Président Omar Ali Ewado, la LDDH alerte à propos du licenciement brutal, massif et sans motif réel ni sérieux, de 200 femmes attachées au Service de la voirie d’Obock, livrant ainsi des familles à la précarité totale, puisqu’elle n’ont pratiquement aucune chance de retrouver un emploi dans le secteur

A cette occasion, la LDDH indique que ce cas est fréquent dans un pays où le droit des travailleurs est foulé aux pieds par le régime. A titre d’exemple, elle rappelle le licendiement récent et sans préavis de 10 techniciens du Ministère de la Santé, aussitôt remplacés par des membres du parti au pouvoir, l’UMP.

Naguère, servant des relais entre l’administration et les citoyens, les Okals / Chefs de tribus sont moralement torturés par les responsables de la Région d’OBOCK et ils n’ont plus la capacité de réaction, face à ces injustices et à des dénis du Droit.

L’équipe de l’ARDHD s’associe à la LDDH qui condamne énergiquement les mesures abusives et arbitraires qui frappent les personnes les plus vulnérables de la Société et qui demande aux autorités politiques et administratives le rétablissement des personnes concernées dans leur fonction et d’être à l’écoute des responsables coutumiers.