Articles

24/05/02 Les somaliens sont solidaires des Djiboutiens. Mais nous ne sommes pas francophones ! (lecteur)

Moi, je suis Somalien
et je soutiens la démocratie pour Djibouti. Je souhaite que Guelleh
soit traduit devant la Cour pénale internationale de la Haye pour
crimes contre l’humanité.

Beaucoup de Somaliens
autour de moi sont des partisans de la libération du peuple djiboutien.
Mais nous ne parlons pas le Français, seulement l’Anglais et le
Somalien.

Could you, please,
make this webiste in English or Somali as well as french, so we can read
and support your sruggle for justice in Djibouti ?

Thank you and we support
you!

Liberation de Djibouti
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Recognition for Somaliland!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

ARDHD : nous
remercions ce lecteur pour son message d’encouragement et de soutien.
Nous sommes bien conscients qu’une majorité du peuple Somalien
et de la République du Somaliland est solidaire du peuple djiboutien,
victime des conditions dictatoriales imposées par Guelleh et ses
sbires.

Malheureusement,
notre association n’a pas les moyens de traduire le site en Anglais ni
en Somalien. Ce serait entreprendre un travail gigantesque, puisque d’après
nos estimations, il faudrait traduire l’équivalent de plus de 4.000
pages dactylographiées. Impossible à réaliser avec
nos moyens : les essais avec des traducteurs automatiques n’ont jusqu’à
présent donné que des résultats plutôt décevants.
En revanche, nous allons essayer d’augmenter le pourcentage d’articles
en Anglais, afin de répondre aux attentes ainsi exprimées.

24/05/02 M. Kamil, le directeur de Djibtel prend contact avec nous.

A la suite du message
que nous lui avons adressé et de nos informations précises,
M Kamil, le directeur de Djibtel a tenu à prendre contact par téléphone
avec nous pour :

– nous assurer qu’il
n’y avait aucune volonté malveillante de sa part, mais qu’il ne
pouvait garantir cette assurance, qu’à titre personnel.

– qu’il allait faire
une enquête pour savoir si l’attaque a été émise
à partir de ses propres services (ou par un individu malveillant
qui pourrait avoir utilisé son adresse E-Mail) et qu’il nous en
donnerait les résultats.

Il est clair qu’à
l’instant présent, personne ne peut exclure des possibilités
parmi lesquelles l’accident ou la malveillance. Nous allons lui adresser
les informations complémentaires pour qu’il dispose de tous les
élements nécessaires et nous tenons à le remercier
pour sa démarche qui conforte notre sentiment en sa bonne foi,
que nous avions déjà soulignée dans un précédent
article.