Articles

04/08/02 plusieurs lecteurs ont écrit pour valider les informations de prudence vis à vis d’Air DAALLO.

A la suite de notre
appel, plusieurs lecteurs nous ont écrit pour confirmer les informations
inquiétantes concernant le lien entre Guelleh et la Compagnie Air
DAALLO. Nous incitons donc tous les Djiboutiens à rester extrêmement
prudents vis à vis de cette compagnie aérienne, dont les
collaborateurs pourraient bénéficier d’une sorte de pouvoir
de police délégué.

02/08/02 La Compagnie AIR DAALLO agirait-elle en symbiose avec Guelleh ? (A vérifier – Information lecteur)

Un lecteur nous transmet
une information qu’il a reçu d’un ami. Cette information doit être
vérifié et nous prions les lecteurs de nous envoyer des
informations qu’ils auraient pu recueillir ou de nous raconter des situations
dont ils auraient pu être victimes ou protagonistes.

"Je vous transmet
les allégations faites par un ami, arrivé il y a trois jours
de Djibouti. Il vient de m’apprendre qu’Air DAALLO pourrait être
à la solde de Guelleh et de sa clique.

En effet, au comptoir
de l’aéroport, les agents de la compagnie, même un simple
stewart, auraient le pouvoir de refuser un passager à bord du vol
ou bien pire de le référerà la milice du Génie
de la Corne. Selon lui, certaines personnes auraient même étaient
refoulées de l’aéroport, sur ordre du régime.

N’ayant pas été témoin directement, je ne voudrais
pas vous induire en erreur, mais j’aimerais vérifier la véracité
de ces accusations et le rôle d’Air DAALLO dans l’environnement
obscur du régime de Guelleh".

NDLR : c’est
la première fois que nous sommes alertés sur ce type d’information
et nous n’avons aucune raison, jusqu’à plus ample information,
de critiquer la Cie DAALLO ou de jeter le discrédit sur son autonomie
vis à vis du régime dictatorial. Merci aux lecteurs qui
détiennent des informations de nous les communiquer.

02/08/02 Les annonces commerciales de la semaine

1
– Exploitation agricole

PK 20
"
Le potager miraculeux dans le désert "

A
vendre magnifique exploitation agricole.
Conviendrait à un couple.
Cette exploitation a bénéficié, durant des années,
de soins attentifs de la part d’experts internationaux.
Les installations sont ultramodernes
en particulier au niveau de l’irrigation, mais elles devront être
révisées.

La
qualité des équipements justifie
les investissements considérables qui ont été réalisés
et le prix de cession qui est demandé aujourd’hui : 1 FD symbolique
!

Les
terres sont ‘en friche’ actuellement.

Moyennant
quelques efforts, le repreneur pourra aisément produire
des légumes et des fruits pour sa consommation personnelle !!

Prévoir un budget important pour l’irrigation en eau douce et filtrée

Références
exigées : un diplôme d’une école d’agriculture ou
un BTS.
A défaut, avoir exercé une fonction ministérielle
à Djibouti.

Le PK
20, terre agricole d’expérience … Des dizaines de millions ont
été investis par la communauté internationale pendant
plusieurs années (en pure perte semble-t-il), pour produire quelques
kilos de fruits et de légumes, moyennant une surconsommation d’eau.
Il semble que le projet soit abandonné aujourd’hui et pourtant
les terres ne manquent pas d’ensoleillement …

Qui
a empoché le surplus des financements internationaux ? M. Kamil,
Haut responsable au Ministère de l’agriculture, Gouled Aptidon,
ancien Président et /ou IOG, actuel dictateur ? Réponse
dans les prochains mois …

______________________________________

2
– Société de télécommunication


STID
"Un
bijou de technologie dans une ville à la dérive"

A
vendre participation
dans une société internationale de Télécommunication.
Nombreuses possibilités d’écoute : bretelles, enregistrements
personnalisés et automatiques,
identification des interlocuteurs en temps réel …
Possibilités d’interdiction sélective d’accès à
certains sites Internet …
Liaisons informatiques avec la Présidence ..
Climatisation et confort moderne
Matériels français, chinois, américain, etc …

Après
avoir acquis l’entreprise à l’État djiboutien, au terme
d’un montage financier plus que contestable puisqu’il n’aurait pas versé
un seul sou, le propriétaire actuel souhaiterait réaliser
un bénéfice important avant son départ, pour recentrer
ses activités sur son métier de base, à savoir la
fabrication d’armement en Afrique du Sud et l’approvisionnement de toutes
les factions armées principalement en Afrique de l’Est (Éthiopie,
Soudan, Erythrée, Somalie ..).

Il propose
de revendre sa participation, moyennant un paiement comptant, par virement
bancaire à son ordre (au choix de l’acquéreur : sur une
Banque suisse ou sur une banque soudanaise, filiale du Groupe Al Qaida
).

Servitudes
: le repreneur devra s’engager à continuer de transmettre chaque
jour tous les enregistrements de toutes les conversations téléphoniques
et la copie de tous les messages E-Mail au Chef du SDS.

 

01/08/02 République du Congo : alerte de la CISL sur la situation des responsables syndicaux emprisonnés illégalement.

CONFÉDÉRATION
INTERNATIONALE DES SYNDICATS LIBRES (CISL)

Communiqué
de presse

Une vague internationale
de condamnation contre des violations commises au Congo

Bruxelles, le 01 Août
2002 (CISL en ligne) : Un tollé international contre les violations
des droits syndicaux commises en République démocratique
du Congo a suivi un appel à la solidarité lancé par
la Confédération internationale des Syndicats libres (CISL)
en faveur de 9 syndicalistes. Ceux-ci viennent de se pourvoir en appel
contre une peine de dix mois de prison à laquelle ils ont été
condamnés pour avoir mené des activités syndicales
légitimes dans le pays.

Des milliers de syndicalistes
et de militants travaillistes du monde entier ont bombardé le président
congolais Joseph Kabila de lettres et de messages électroniques
pour exiger la libération de ces syndicalistes, représentant
les travailleurs de la Compagnie sucrière de Kwilu Ngongo. Ils
ont été incarcérés en juin de cette année
pour avoir rédigé des tracts de grève. Cet appel
a été relayé par des dizaines de centrales syndicales
nationales sur les quatre continents et par plus deux milliers de militants
syndicaux.

"Nous sommes
heureux de ce témoignage massif de solidarité internationale,
a déclaré Richard Kadanga, représentant international
de la centrale syndicale congolaise, la Confédération Démocratique
de Travail (CDT), affiliée à la CISL. Nous devons maintenir
la pression sur les autorités congolaises pour garantir la libération
des syndicalistes et le respect, à l’avenir, des droits humains
fondamentaux des travailleurs. Le seul crime de ces neuf personnes a été
de mener des activités syndicales légitimes, couvertes par
les conventions n° 87 et 98 de l’OIT, toutes deux ratifiées
par la République démocratique du Congo."

L’audience devant
la cour d’appel a été fixée au vendredi 2 août.
Selon la CISL, il est primordial de maintenir la pression pour faire savoir
au président Kabila qu’un tel comportement antisyndical est inacceptable,
en particulier dans un pays qui aspire à la paix et à la
réconciliation après des années de conflit épuisant.
Ses agissements et ceux d’autres personnes qui enfreignent les droits
syndicaux dans le monde ne passeront pas inaperçus.

"Il s’agit d’une
situation intolérable pour les syndicats congolais et nous espérons
que le président Kabila et les autorités sous son contrôle
vont trouver une solution à cette situation et empêcher d’autres
abus de ce genre", a déclaré Guy Ryder, le Secrétaire
général de la CISL.


La CISL représente 157 millions de travailleurs au travers
de 225 organisations affiliées dans 148 pays et territoires.

Pour plus de
renseignements, contactez le Département de la presse de la CISL
au numéro ++ 32 2 224 02 32, ou +32 476 62 10 18.

09/02/02 Les nouveaux bourreaux de Djibouti (Lecteur)

Il
est étonnant que vous ne publiez pas de la liste complète
des tortionnaires et des bourreaux du Peuple djiboutien.

Ceci s’explique certainement par le fait que vous ne disposez pas de tous
les noms des membres du principal Instrument de torture au service du
pouvoir,
autrement dit la SDS.

Savez-vous que les
plus odieux tortionnaires sont abrités maintenant dans des vieux
locaux situés derrière le vieux château d’eau du plateau
du serpent ?

Savez -vous que Hassan
Said
est l’homme le plus fidèle du dictateur et le plus dangereux
des tortionnaires, malgré son apparence trompeuse ?

( Ce n’est pas
pour rien qu’il avait été préféré par
IOG au feu général Yacin Yabe, au plus grand désarroi
de ce dernier ).

Son Adjoint est Aboubaker
Ahmed Moussa
, qui possède la nationalité française
comme son épouse, qui vit actuellement en France). Il est le grand
frère du ministre des Affaires Présidentielles, qui doit
son poste aux mérites de son frère aîné!

actuellement le Commandant
Aboubaker et le Capitaine Idriss Djama sont à la tête
de la SDS. Ils exécutent à la perfection tous les ordres
d’IOG et ils pratiquent
les coups les plus bas contre le Peuple, contre les opposant.

Ayez la gentillesse
de les introduire au Musée de la torture et de la honte.

Note de l’ARDHD
:
Cher lecteur,
nous vous remercions pour ces informations qui nous sont très utiles.
Comme nous ne cessons de le répéter, ce site ne peut être
alimenté que par les contributions des Djiboutiens. Nous ne pouvons
pas les inventer.. à leur place. Hassan Saïd a souvent été
cité sur le site, en sa qualité de Chef de la SDS …

Mais nous allons
ajouter les noms de ces personnages à la liste des responsables
de la torture (colonne de droite), afin qu’ils soient mieux connus de
l’opinion internationale et qu’ils puissent être traduits en justice
le jour venu.