Articles

29/08/2013 (Bréve 179) ALERTE ROUGE A écouter Laurence Dawidowicz de SURVIE interviewée par Julie Morizot ce matin sur Radio Jazz à propos de l’affaire Borrel et de l’arrestation d’Aloumekani


1°) A écouter en WMA


2°) A télécharger en MP3
Lien de téléchargement

09/01/03 (B179) Législatives à Djibouti: l’opposition “redoute un hold-up électoral” (AFP)

DJIBOUTI, 9 jan (AFP)
– Le chef de l’opposition à Djibouti a exprimé jeudi son inquiétude
à la veille des élections législatives de vendredi, les
premières depuis la mise en place du multipartisme “intégral”
en septembre, redoutant “un hold-up électoral” du pouvoir
en place.

“On est assez inquiet.
On prévoit des difficultés. On redoute un hold-up électoral”,
a indiqué à deux journalistes, dont celui de l’AFP, Ahmed Dini,
le chef de la coalition de l’opposition, l’Union pour l’alternance démocratique
(UAD).

“Les cartes d’électeur
ont été établies n’importe comment et, dans une grande
proportion, n’ont pas été distribuées. Nous n’avons pas
pu consulter les listes électorales. Nous allons aux élections
mais les listes sont inaccessibles, secrètes”, a-t-il affirmé.

Selon lui, “il y
a plusieurs dizaines de milliers de cartes d’électeurs imprimées
en double qui n’ont pas été distribuées et sont restées
en possession de l’administration”.

“De plus, la plupart
des bureaux de vote seront présidés par des partisans de l’Union
pour la majorité présidentielle (UMP)”, a assuré
M. Dini.

Toutefois, M. Dini reste
confiant dans la victoire de l’opposition: “Nous avons le peuple sans
les cartes (d’électeur), ils (le pouvoir) ont les cartes sans le peuple”,
a-t-il lancé.

10/01/03 (B179) A lire aussi dans les Nouvelles d’Addis. Chronique du mabraze. Débat élections législatives

Une campagne électorale
« antidémocrate » par Ahmed Ibrahim.

En réaction à un article
de La Nation (qui relatait avec gourmandise une charge de Ali Aref Bourhan,
ancien président du Conseil de gouvernement, contre Ahmed Dini Ahmed) (1),
Ahmed Ibrahim s’interroge sur « la progression de la campagne électorale à
Djibouti », fustige la politique « politicarde » et polémique sur « ce fameux
Ali Aref ».

Lien
avec l’article : http://www.lesnouvelles.org/P10_magazine/13_chronique02/13056_mabraze021.html

09/01/03 (B179) A lire dans les Nouvelles d’Addis : La dictature et la démocratie peuvent-elles cohabiter dans un même marigot ?

Djibouti : élections
législatives

Pour comprendre les résultats
de ces législatives, sachant que « le pouvoir ne se laissera pas surprendre,
[que] les résultats sont presque connus » à la veille du scrutin, Ali
Ibn Youssouf nous livre une analyse détaillée du contexte, du personnel et
des forces politiques en présence. À lire d’urgence ! (…)

par ALI IBN YOUSSOUF

Lien
avec l’article : http://www.lesnouvelles.org/P10_magazine/16_analyse03/16107_reperyoussouf.html

09/01/03 (B179) Dans un communiqué, le GED demande aux députés de l’UAD, de se retirer de la comptétition falsifiée et de rejoindre le mouvement du refus.

Je demande aux candidats
de l’UAD :
– de se retirer de ces Elections falsifiées dans la dignité
afin d’éviter de servir de faire-valoir et de caution au pouvoir d’ISMAËL
OMAR GUELLEH,
(…)

Lien
avec l’article : http://www.gouv-exil.org/15_communique/comc048_01.htm

09/01/03 (B179) Dans un communiqué, le GED, appelle les forces vives du pays à rallier le mouvement du refus et les forces étrangères à s’interdire d’intervenir dans le règlement des affaires intérieures du pays.

(…) Dans le cas où
le peuple prendrait en mains ses destinées avec la possibilité
d’actions de fermes revendications menées dans tout le pays, je demande
instamment,

  • à chaque Officier,
    Sous-Officier, Militaire du rang de l’Armée Nationale et à
    chaque Policier des Forces Nationales de Police et de Gendarmerie d’accompagner
    ce ” Mouvement du Refus ” de la population de notre pays en évitant
    que le sang de leurs frères et de leurs sœurs ne soit versé,
  • aux Forces militaires
    étrangères stationnées dans le pays et tout particulièrement
    aux Forces Françaises de Djibouti (FFDJ), des Armées de Terre,
    de l’Air et de Mer, de s’abstenir d’intervenir comme elles l’ont fait auparavant
    au détriment de nos frères Afars et dont nous avons mesuré
    depuis les conséquences désastreuses. (…)

Lien
avec l’article : http://www.gouv-exil.org/15_communique/comc049_01.htm

09/01/03 (B179) La jeunesse djiboutienne répond à sa manière aux candidats de l’UMP qui roulent carrosse en préparation des élections législatives du 10 janvier 2003. (Lecteur)

D’après une information
qui vient de nous parvenir Moumin Bahdon Farah, Aden Robleh et Dileyta qui
se déplaçaient aujourd’hui en voiture dans le cadre de la préparation
aux élections auraient été sérieusement pris à
partie par plusieurs groupes importants de jeunes Djiboutiens manifestant
vivement leur mécontentement.

C’est en abordant l’ex
place Lagarde que le véhicule aurait été pris à
partie par la jeunesse manifestant sa désapprobation.

Aux slogans de ”
Voleurs, tortionnaires du peuple, criminels, vendus … nous ne voulons
plus de vos magouilles …..” ont succédé des jets de
pierre qui auraient endommagé le véhicule et quelques vitrines
environnantes.

Ce n’est pas en faisant
fuir devant soit la Jeunesse de Djibouti, en la maintenant dans la misère
physique et morale, en la poussant à la révolte que l’UMP comme
son ” parrain ” Ismaël Omar Guelleh vont gagner sa confiance
mais en lui montrant le ” bon exemple ” et en la respectant.

Quant aux candidats aux
élections législatives on se pose toujours la question de savoir
quand a t-on vu les 65 députés de la législature actuelle
voter une loi ? à notre connaissance jamais !.

Tout est phagocyté…
cannibalisé par IOG de son bureau du palais de l’Escale ou de son somptueux
palais d’Haramous payé et loué sur le dos du peuple.

La Jeunesse du pays a
pleine conscience de toutes les malversations dont il se rend coupable depuis
25 ans. Elle vient de répondre à cette parodie d’Elections à
sa manière et par personne interposée.

09/01/03 (B179) Selon une dépêche de l’ADI, Me Aref s’est investi personnellement dans la campagne législative en soutenant officiellement les candidats de l’UMP. Cela a le mérite de clarifier les choses en ce qui concerne cet ancien opposant, désormais ‘reconverti’ et associé des ‘Dalton’ pour critiquer Ahmed Dini et l’UAD.

_______________________
Extrait de l’ADI

ADI/DJIB/3465/191 MOTS

Les leaders de l’UMP à la rue de Zeila parmi les militants
des quartiers 3, 4, 5 et 6

DJIBOUTI(ADI)- 8 janvier
– A l’initiative de leurs militants répartis dans les quartiers
3,4,5 et 6, les principaux leaders de l’UMP ont tenu hier soir un meeting
populaire à la rue de Zeila où ils se sont adressés une
fois de plus à leurs militants et sympathisants.

L’une des interventions
la plus remarquée de cette soirée était sans aucun doute
celle de Maître Aref Mohamed Aref, qui a vivement critiqué, le
chef de file du bloc des partis coalisés au sein de l’opposition
M. Ahmed Dini Ahmed, en soulignant qu’entre ses discours et les faits
réels, le fossé était immense.

Maître Aref a par
ailleurs évoqué au cours de ce meeting, la politique de réformes
initiée par le Président de la République pour lutter
contre la pauvreté et contribuer au développement socio-économique
du pays.

L’ avocat a également
insisté sur la politique de privatisations engagée par le chef
de l’Etat ainsi que le futur projet de création d’un port
à Doraleh .

ADI – 19 H 45GMT
– 8 JANVIER 2003