Articles

14/11/04 (B271) Attention : Mohmamed Aden Douksieh est de retour parmi nous !! Méfiez-vous de lui ! Alerte générale et prudence à toutes et tous (lecteur)

Il y a quelques mois,
il avait déjà tenté de diviser les Djiboutiens de Londres.

Samedi 6/11/04, il a tenté
un nouvel exploit à l’Ambassade de Djibouti à Paris, en se faisant,
soi-disant, reconnaître comme le représentant de la Communauté.
Et puis quoi encore ?

L’ARDHD ne l’a pas râté en le cooptant au sein de l’Ordre des
Brosses à Reluire au grade de Premier Porte-Plumeau. Non seulement,
elle a bien raison, mais il faut prévenir tous les Djiboutiens. Car
cet homme est un véritable danger pour tous les opposants.

Il avait invité
certaines Djiboutiennes et certains Djiboutiens à l’Ambassade. Pour
quoi faire ? Pour vanter les mérites d’IOG et de sa politique économique
! Pas moins !

Sachez que le seul objectif
de Mohamed Aden Douksiyé est de diviser les Djiboutiens pour tenter
de sauver le prestige agonisant de Guelleh. Alors, vous êtes tous informés,
ne tombez pas dans le piège qu’il pourrait vous tendre.

VIVE DJIBOUTI

14/11/04 (B272) Disparition du Président Arafat. De nombreux témoignages de condoléances nous sont parvenues. Ne pouvant les publier tous, nous reproduisons un extrait ci-dessous. (Lecteur)

____________________________
Note de l’ARDHD
L’équipe de l’ARDHD a été très sensible à
la disparition du Président Arafat et elle a publié un message
de condoléances. Néanmoins, l’Association se consacre à
Djibouti et à ses voisins immédiats. Elle ne peut pas publier
tous les messages qui lui parviennent et elle prie les lecteurs de bien vouloir
le comprendre et de l’en excuser.

A titre de symbole, nous
publions un court extrait du message d’un lecteur.
________________________________________________________

Le jeudi 11 Novembre 2004
vers 9 heures, heures françaises, j’ai appris avec une très
grande tristesse, le décès du Président de l’Autorité
palestinienne, Yasser ARAFAT.

Personnement, j’ai appris
cette nouvelle avec une grande tristesse.

Je présente mes
plus sincères condoléances à son épouse et à
ses proches parents ainsi qu’aux dirigents palestiniens et à son peuple
courageux.

14/11/04 (B272) Grand succès pour la pétition lancée par l’ARDHD. Si vous n’avez pas encore signé, il est temps de le faire …

La pétition lancée
il y a une semaine, par l’ARDHD rencontre un grand succès. Plus de
220 signatures ont déjà été déposées.
Nous produirons un bilan définitif dans deux semaines.

De nombreuses associations
(y compris de l’opposition djiboutienne) se sont engagées aux côtés
de l’ARDHD et de son Président dans le combat qu’il va conduire en
réponse aux plaintes déposées par le Général
Zakaria et dans la médiatisation des violations des Droits de l’homme
par le régime de Guelleh.

Parmi les signataires
et les commentaires, on découvre toutes les professions : journalistes,
écrivains (djiboutiens en particulier, mais pas seulement), des militaires
(dont un Général français de division !), des Avocats,
des Présidents d’association, etc..

Les signatures viennent
de Djibouti, de France et des pays où la communauté djiboutienne
est très présente : Canada, Belgique, Hollande, Angleterre,
USA, mais aussi de très nombreux pays africains, où les défenseurs
des Droits de l’Homme ont voulu apporter un soutien à l’ARDHD dans
son combat contre la dictature et contre l’injustice.

Si vous n’avez pas encore
signer, cliquez ici, pour exprimer votre soutien et votre refus de la dictature
et de la violation des Droits de l’Homme : http://www.petitiononline.com/ardhd04/petition.html

A la fin de Novembre,
nous adresserons toutes les pétitions signées avec les commentaires
à la Justice française et aux Ministères des Affaires
étrangères et de la Coopération.

11/11/04 (B272) Disparition du Président Arafat. Messages de condoléances.

1
– Collectif des exilés djiboutiens en Europe

Poitiers,le 11 Novembre
2004

Commmuniqué

Le décès
du président de l’Autorité Palestinienne,Yasser ARAFAT,intervenu
dans la nuit du jeudi 11 Novembre 2004,à l’hopital militaire Percy,à
Clamart ( Région parisienne ),a ébranlé l’ensemble de
la Communauté djiboutienne,exilée en Europe.Le Collectif des
Exilés Djiboutiens en Europe,adresse ses sincères condoléances,au
Peuple palestinien et à la famille du défunt,durement éprouvés
par ce tragique évènement.

Avec la disparition d’ARAFAT,fondateur
du Fatah et,Président de l’Organisation de Libération de la
Palestine ( O.L.P )qui a conduit courageusement la lutte pour la création
d’un ETAT palestinien indépendant et démovratique,et incarné
quarante années durant,la résistence héroïque du
Peuple Palestinien,face à l’occupation israélienne,s’est etteint
le symbole-même de la détermination et de persévérance.

En outre,le Collectif
des Exilés Djiboutiens en Europe,apporte son soutien à la nouvelle
Direction palestinienne,afin que celle-ci, puisse poursuivre fidellement,la
ligne politique tracée par le ” raïs ” défunt,qui
a pour objectif,de permettre aux Palestiniens,de réaliser le rève
commun à tous,par les moyens pacifiques et légaux.En sachant
surtout,que la voie choisie par Yasser ARAFAT,est aussi,en parfaite adéquation
avec l’aspiration d’une grande mojorité des Palestiniens d’une part,et
avec ” la feuille de route ” proposée par la Communauté
Internationale.

Que LE TRES HAUT GARDE
SON AME EN PAIX

Le
Porte Parole
Houmed DAOUD

Collectif
des Exilés
Djiboutiens en Europe
12/789, Pl de la Gd GOULE
86 000 Poitiers ( FRANCE )
Tél 🙁 00 33 ) 5 49 37 97 74
Tél 🙁 00 33 ) 6 21 12 35 52


Adresse e mail : daoudhoumed@yahoo.fr

______________________________________________________
2 – ARDHD

Toute l’équipe de l’ARDHD a appris avec une grande tristesse la disparation
du Président Arafat, ce matin. Elle présente à son épouse,
à ses proches, aux dirigeants palestiniens et à tout le peuple
palestinien ses plus sincères condoléances.

C’est un grand homme qui
disparaît. Engagé très tôt dans la lutte pour donner
un pays aux palestiniens, il a accompli un immense travail. Son objectif n’est
pas terminé, mais le processus est engagé et il est irréversible.
Plus personne ne pourra l’arrêter et nous souhaitons aux nouveaux dirigeants
qui auront la lourde charge de poursuivre le travail, beaucoup d’énergie
et de conviction.

13/11/04 (B272) A 13/11/04 (B272) A lire sur LOI cette semaine.lire sur LOI cette semaine.

LA LETTRE
DE L’OCEAN INDIEN – 13/11/2004

ETHIOPIE/DJIBOUTI -Le Dry Port en débat

La neuvième rencontre inter-ministérielle entre représentants
des gouvernements éthiopien et djiboutien, prévue début
décembre à Djibouti, devrait débattre à nouveau
de l’épineux problème des modalités de transit à
Djibouti des marchandises importées par l’Ethiopie. (…). [Total :
322 Mots].

13/11/04 (B272) La panne technique chez l’hébergeur du site de l’ARDHD a affecté la diffusion de nos informations pendant 48 heures. Le site est maintenant rétabli à 90 %, il manque encore des photos qui sont en cours de réinstallation.

Jeudi 11 novembre vers
9h00 du matin, heure française, une panne chez notre hébergeur
a affecté la diffusion du site. Très vite le site n’a plus été
consultable.

Les collaborateurs de
SODEXI ont travaillé jeudi et vendredi pour rétablir le service
et nous tenons à les remercier, car jeudi était un jour férié
en France. Ensuite, il a fallu remettre en ligne tous les fichiers, ce qui
explique le temps nécessaire pour réaliser l’opération.
Maintenant le site est de nouveau actif, à l’exception de certaines
images et photos qui sont en cours de chargement.

Nous prions tous les lecteurs
de nous excuser pour ces inconvénients et pour la gène occasionnée.
La gravité de l’affaire va probablement entraîner une enquête
judiciaire. S’il y avait identification de responsabilités extérieures,
elles seront recherchées et elles pourraient être mises en cause.

13/11/04 (B272) L’équipe de l’ARDHD adresse tous ses voeux à tous les musulmans à l’occasion de la fête de la fin du Ramadan.

Nous adressons tous nos
voeux à tous les musulmans et à tous les Djiboutiens pour que
ce dernier jour du mois béni du Ramadan, soit un jour de fête,
de réjouissance et d’espoir. Espoir en une amélioration des
conditions de vie pour la Population, espoir dans le retour à un Etat
de droit, dans le rétablissement des libertés et de la justice.

13/11/04 (B272) Question d’un lecteur : ” Pour quelles raisons, avez-vous mis 48 heures pour rétablir la consultation du site de l’ARDHD ? “

Merci, Cher lecteur, pour
votre question, qui montre l’intérêt que vous portez, comme de
nombreux lecteurs à notre publication, puisque vous êtes plus
de 1.800 en moyenne à le consulter chaque jour.

Le site de l’ARDHD est
hébergé par une société professionnelle qui est
extrêmement sécurisée. Une sauvegarde est effectuée
deux fois par jour, ce qui garantit la sécurité des données
et des archives, qui représentent un capital fort précieux.

L’incident grave est d’origine
matérielle. D’après les informations dont nous disposons la
société d’hébergement a été dans l’obligation
d’installer un équipement de réserve et de le remettre en ligne,
après avoir rétabli tous les paramètres, ce qui prend
du temps.

En ce qui concerne plus
spécifiquement le contenu de l’ARDHD, il faut savoir que c’est plus
de 7.000 articles en ligne et 4.000 photos ! Cela représente un important
volume de données à télécharger. De plus, il a
été nécessaire de s’assurer que la majorité des
liens étaient bien actifs (Quelques erreurs peuvent encore subsister).
En ce moment, nous vous confirmons que tous les articles ont été
remis en ligne. Nous aurons terminé à la fin du week end, le
rechargement de toutes les photos, des fichiers son et des fichiers video,
qui sont les plus volumineux.

Nous tenons à rassurer
tous les Djiboutiens qui estiment que nos archives pourraient avoir un rôle
à jouer dans l’avenir, tant au titre de la mémoire que s’il
s’avérait nécessaire de les fournir à un Tribunal pénal
qui aurait à juger les dirigeants pour crimes et crimes contre l’humanité
: les données sont sauvegardées et archivées chaque jour
avec le plus extrême soin.

Une deuxième copie
est envoyée simultanément sur un autre serveur, dont le lieu
est tenu secret pour des raisons évidentes de sécurité.
Comme nous l’avions déclaré, il y a quelques jours à
peine, nous considérons que ces données font partie du patrimoine
du Peuple djiboutien et nous nous engageons à les lui remettre au lendemain
de la libération de l’Etat.