Articles

19/11/04 (B273) Radio-trottoir : du rififi au Ministère de l’Education – Simples querelles d’hommes, mais avec des conséquences qui pourraient être plus importantes (Lecteur)

Je voudrais vous informer
que le Secrétaire Général du Ministère de l’éducation
nationale, monsieur Fathi Ahmed Chamsan, ne fréquente plus son bureau
depuis maintenant plusieurs jours. Il se dit dans les couloirs du Ministère
que Fathi Ahmed Chamsan est invité à rester à la maison
juqu’à nouvel ordre par son ministre Abdi Ibrahim Absié, dit
Hamoud. Les deux hommes ne s’entendent plus, à ce qu’il parait.

Selon des sources très proches du Ministère, Hamoud reprocherait
à Fathi de l’avoir induit en eurreur dans plusieurs cas.

Selon la première hypothèse : c’est la cas de monsieur Ali Salem
Omar, Président du MRD au Royaume de la Belgique, qui est remis sur
la table du Ministre. En d’autres termes, si Fathi n’avait pas attisé
le feu contre Ali Salem Omar, ce dernier ne serait pas aujourd’hui, l’un des
piliers essentiels de l’opposition à Bruxelles.

La seconde hypothèse est celle selon laquelle, Fathi Chamsan n’est
pas un homme public, capable de faire face à de grandes foules djiboutiennes
pour jouer un rôle important dans la campagne présidentielle
en cours. Il ne fait donc pas l’affaire et son remplaçant serait déjà
là.

Le troisième scénario met en cause Rifki Abdoulkader, actuel
Ministre de la Communication. Ce dernier est connu pour son aversion à
l’encontre des intellectuels djiboutiens issus de la communauté arabe.
Il vient de le faire avec Niazy Abdoulkarim Mokbel, ex DG de ce même
Ministère et actuel conseiller du Ministre de la jeunesse et des sports,
qui vient de froler la prison de Gabode. Il le refait avec Fathi Ahmed Chamsan.

Une dernière source dit que la foudre d’IOG s’est abattue sur Hamoud,
lequel ne trouve aucune autre solution que de lessiver son DG, pour avoir
laisser partir des enseignants rejoindre l’opposition à Bruxelles.

A. E..

19/11/04 (B273) Selon une enquête de l’ARDHD, deux généraux Djiboutiens seraient au coude à coude pour le meilleur indice de popularité.

Selon une enquête
(preque réelle) réalisée par nos services, deux Généraux
seraient au coude à coude pour la victoire … à l’indice de
popularité : il serait plus juste de différencier l’indice d’impopularité
et celui de la notoriété.

NOTORIETE : grâce
aux effets magiques d’Internet, ils seraient devenus des personnages trés
connus non seulement de toutes les djiboutiennes et de tous les djiboutiens
qui auraient pu avoir à subir un préjudice, directement ou indirectement
imputable à l’un d’entre eux, mais désormais d’une partie de
l’opinion publique internationale, qui connaît leur nom et leur visage.

Mais comment sont-ils
perçus ?

IMPOPULARITE (*) : il semblerait,
d’après les nombreuses réponses analysées, que s’ils
sont désormais nettement mieux connus du grand public, ce ne serait pas du tout
pour leurs hautes et incontestables qualités personnelles, mais plutôt pour des
(tous petits) travers que les personnes interrogées auraient tendance
à leur attribuer et à leur reprocher, avec une certaine force parfois …
Nous ne sommes pas autorisés à en dire plus pour ne pas influencer les lecteurs, mais il suffirait de lire les sites qui s’intéressent
à Djibouti, pour se faire une opinion personnelle !!

Lequel des deux va l’emporter désormais
? Difficile à dire. Ce qui semble crédible désormais, c’est
que le climat entre les deux champions ne serait plus au beau fixe et qu’ils
tenteraient les pires choses, pour gagner le concours du Général
le plus désavoué par l’opinion publique.

Des noms ! Des noms !
En fonction de leur imagination et de leur connaissance du contexte les lecteurs pourront s’amuser à essayer de mettre un nom sur chacun d’entre eux.

A suivre, dans les prochaines
semaines, les résultats de ce marathon ‘au finish’.

(*) Note de l’ARDHD : l’impopularité est l’inverse de la popularité, par principe. Nous aurions pu employer de la même façon le terme de popularité. C’est simplement une question de sens. Quant l’un augmente, l’autre diminue ….