Articles

11/08/2016 (Brève 835) LDDH : Le régime djiboutien empêche deux citoyens de sortir du pays ….

LDDH
Ligue Djiboutienne des Droits Humains

Bruxelles, le 10 août2016
                           

Communiqué de presse :

Le régime djiboutien empêche deux citoyens, sur lesquels ne reposent aucune charge, de sortir du pays pour raisons médicales

Une fois encore, il a été refusé à Mr ABDOURAHMAN MOHAMED GUELLEH et à Mr HAMOUD ABDI SOULDAN la liberté de voyager à l’extérieur du pays.

Ces deux personnalités de l’opposition qui avaient été incarcérées arbitrairement pendant 4 mois à la Prison de GABODE sans aucune charge judiciaire avaient été libérées à la veille de l’élection présidentielle du 08 Avril 2016 mais se soient constamment refuser les voyages à l’extérieur du
pays.

Et pourtant à deux reprises, le juge en charge de leur dossier leur a signifié un non lieu ce qui les blanchit de toutes les poursuites.

Aussi rocambolesque que cela parait ABDOURAHMAN et HAMOUD ont été refoulés de l’aéroport de Djibouti, car leurs noms figurent sur la liste noire des personnes interdites de voyager.

L’on est en droit de se demander la valeur de la décision judiciaire quand elle est contraire à la pensée unique qui régit le pays.

Le régime en place à Djibouti continue à denier à tout citoyen djiboutien la liberté de voyager et de circuler quand la personne en question n’est pas en sainteté avec le Pouvoir. Mr ABDOURAHMAN MOHAMED GUELLEH devait se rendre en France pour subir des visites médicales quant à HAMOUD ABDI SOULDAN, il était en partance pour l’ARABIE SAOUDITE pour les mêmes raisons.

S’ils ont été libérés de la Prison exiguë de GABODE, il se trouve qu’ils sont incarcérés dans la grande prison qu’est la République de Djibouti.

La LDDH dénonce et condamne vigoureusement ces privations absurdes et illégales et appelle les autorités du pays à respecter les décisions judiciaires même si elles sont contraires à leur souhait.

Le Président de la LDDH
Omar Ali Ewado