Articles

06/11/2016 (Brève 857) La Colère des  Tadjouriens. (Lecteur de Tadjourah)

Colère à TadjouraLa Colère des Tadjouriens.

Une grande manifestation s’est déroulée le 4 novembre et le 5 novembre à Tadjoura. Elle a réuni des milliers de personnes venues de tous les villages de l’arrière-pays : jeunes, vieux, femmes et enfants sont descendus dans la rue pour demander l’arrêt des provocations commises par le beau-fils du dictateur, Djama Okieh plus connu sous le pseudonyme de Djama Speed. Ce dernier prétend annexer le Lac Assal /(historiquement rattaché au district de Tadjoura) en le transférant à l’administration d’Arta, qui est un district qui a été artificiellement créé en 2003 en prenant 1900 km2 à la région de Dikhil.

Les Tadjouriens se sont levés comme un seul Homme pour montrer leur désapprobation face à cette injustice et aux provocations qui risquent de perturber encore davantage l’avenir déjà incertain de notre Patrie.

Rappelons que Djama Speed n’en est pas à sa première bavure (et ce ne sera pas la dernuère… ) car son beau-père le laisse agir en toute impunité. Par exemple, en décembre 2002, un jeune écolier du nom de Hafez, âgé seulement de 14 ans, a été tué par la gendarmerie sous les ordres de Djama Speed qui avait, à l’époque le portefeuille des Sports. Le dictateur l’a félicité en le promouvant au ministère de l’Education. Tout nous indique qu’il a le feu vert total de son beau-père.

La manifestation s’est déroulée dans le calme et l’on ne déplore aucun blessé ni aucune arrestation jusqu’à maintenant mais mes concitoyens craignent pour bientôt, lune violente campagne de répression (comme d’habitude…) ordonnée par le Ministre de l’Intérieur qui prendrait du plaisir à faire torturer les siens ?

Les Tadjouriens réclament entre autre,des embauches dans le futur port de Tadjoura qui emploie aujourd’hui 700 salariés « importés » de l’extérieur alors que le chômage a Tadjoura avoisine les 95%.

Nous espérons que la colère des tadjouriens sera entendu par le dictateur et que les provocations cesseront. Le Lac Assal doit rester attaché à Tadjoura comme il l’est depuis des décennies..

Nous vous remercions pour la publication de cette information. Affaire à suivre

Un lecteur de TADJOURA

Ci-après quelques photos de la manifestation.

 

Manifestation pour libérer Jabha à Djibouti
Manifestation pour libérer Jabha à Djibouti