Articles

24/02/2017 (Brève 925) Les très très lourdes conséquences de l’acharnement judiciaire de Guelleh contre Abdourhaman Boreh (source : LOI)

Selon un article de LOI (accès payant), l’acharnement judiciaire de Guelleh contre Abdourhaman Boreh va coûter extrêmement cher au pays et donc aux citoyens, qui ne sont pas pourtant pas responsables de la « vendetta » personnelle de leur Président auto-proclamé.

Le fait que Djibouti ait perdu tous ses procès devant la cour de justice britannique va engendrer des demandes d’indemnisation qui seront formulées par DP World et qui pourraient se chiffrer à plusieurs centaines de millions de US$. Déjà Djibouti doit régler la somme de 65 millions US$, au titre des frais d’avocat, plus environ 18 millions à des titres diverses.

La facture est déjà particulièrement salée, mais elle risque de l’être encore plus pour Djibouti. En effet, il faut se souvenir que le budget de l’Etat djiboutien est de l’ordre de 700 millions US$. Au total, les montants déjà exigibles représenteraient déjà 10 % du budget national !!!! Soit environ 85 US$ à la charge de chaque habitant (enfants et vieillards inclus). Décidément non seulement le gang au pouvoir coûte une fortune en corruptions diverses et en détournements de fonds publics, mais maintenant les crises d’Ego de Bobard 1er ajoutent des montants considérables à la facture. Et cela, sans compter les risques de condamnation dans le cadre de la demande d’indemnisation par DP World, qui pourrait se chiffre en centaines de millions de US$