12/08/04 (B259) De nombreuses voix, dont celle d’Arnaud Montebourg, député français, s’élèvent contre la venue de Guelleh en France et contre l’immunité qui lui a été spécialement accordée par le Gouvernement français, alors que sa comparution est demandée devant la Justice française, par les avocats de Mme Borrel. (AFP)

EXTRAIT (AFP 11/08/2004)

PARIS, 11 août
(AFP) – Le député socialiste français, Arnaud Montebourg,
a protesté mercredi contre le prochain déplacement en France
du président djiboutien, Ismaël Omar Guelleh, dont la comparution
est demandée par les avocats de la veuve du juge français Bernard
Borrel, mort dans des conditions suspectes à Djibouti en 1995.

Le président djiboutien
doit participer dimanche à Toulon (sud-est) à la cérémonie
de commémoration du débarquement allié en Provence.

Le 6 août, les avocats
de la veuve du juge Borrel, ont demandé à un juge enquêtant
sur une éventuelle subornation de témoin en marge de cette affaire
d’entendre le président Ismaël Omar Guelleh.

Lundi, le ministère
des Affaires étrangères a déclaré que le président
djiboutien bénéficiera “de l’immunité diplomatique”
lors de son prochain déplacement en France.

Dans un communiqué,
Arnaud Montebourg dénonce “la résistance manifeste du Parquet”
à soutenir la demande des avocats de Mme Borrel d’entendre le président
djiboutien.

Cette “résistance”
est “en contradiction avec l’exigence légitime de manifestation
de la vérité dans une affaire d’assassinat d’un ressortissant
français à l’étranger”, a-t-il estimé.