20/05/05 (B299) Lettre d’un lecteur au sujet de son grand-père, le Sultan de Tadjourah, qui avait été déporté par les Français à Madagascar, où il est mort après 24 ans de bannissement.

Permettez-moi de réagir sur le nouveaux site “Assassinat de coopérants” que je viens de découvrir, grâce à l’article que vous avez publié.

C’est en qualité de victime que je vous envoie ce message. Je suis membre de la famille d’un déporté et par n’importe lequel, puisque je suis le petit-fils du Sultan de Tadjourah.

Mon grand-père a été déporté par le Gouvernement  français à Madagascar. Pendant 24 ans, il y a été emprisonné, sans raison valable, si ce n’est son refus d’obéissance aux autorités françaises.

Ce site est disponible à l’adresse http://assassinatsdecooperants.ouvaton.org.  

Grâce à lui, il est possible que l’on réouvre le dossier de mon grand-père, car nous fumes des coopérants à l’époque et qu’il a le droit au devoir de mémoire.

Je lance un appel à tous ceux qui pourraient m’aider à faire la lumière sur cette affaire et à rétablir l’honneur et la mémoire de mon grand-père. Qui peut m’aider ?