06/07/05 (B305) Affaire du Généocide commis en Février 1991 à la frontière Djibouto-Somalilandaise par des éléments armés djiboutiens.

Après avoir publié en écriture européenne puis en Amarique, la liste des “Moujahidines” de l’Afar Liberation Front qui ont été tués à la frontière entre Djibouti et le Somaliland, Abdallah Deberkalleh, confirme qu’a son avis, l’ordre aurait pu avoir été donné par IOG et que le massacre aurait été exécuté par les milices (USF) qui auraient été commandées par le Général Zaccharia (qui, au minimum, était informé, de cette opération) et avec la complicité de certains militaires Djiboutiens habillés en civil.

Ce dossier a fait l’objet d’une déposition et d’une plainte auprès de la Police fédérale d’ASAYTA. Il a été transmis au Ministère de la Justice à Addis Abeba et reçu par Monsieur le Procureur Général, bureau des affaires génocidaires, qui est le seul service habilité a diligenter les instructions sur des génocides commis sur des citoyens Ethiopiens dans le pays ou à l’étranger et ce, depuis la période du colonel Menguestou Haile Mariam.

La déposition de Monsieur Abdallah Deberkalleh a été enregistrée auprès de l’institution désigné ci-dessous :



Federal Supreme Court of Ethiopia
Chief register :
Mr Tesfaye Wami Amenta

P.O.BOX N° 6166

Addis Abeba

ETHIOPIA

Tél : 00 251 1 55 34 00, / 56 56 01, / 56 56 31

Fax : 00 251 1 55 02 78



M. Debrakalleh demande à tous les lecteurs qui souhaiteront le faire d’envoyer un fax ou de téléphoner directement à ce responsable pour demander au Gouvernement éthiopien d’apporter son concours actif et son assistance pour que justice soit rendu aux familles des victimes ” Morts pour la Liberté du Peuple Ethiopien ” .

Il précise que toutes les contributions et toutes les actions seront utiles à cette cause. Il ajoute qu’il exposéra cette affaire, preuves à l’appui, lors de son témoignage le 18 Octobre, devant le Tribunal correctionnel de Paris, qui aura à statuer sur la plainte déposée par le Général Zakaria contre l’ARDHD, afin d’informer la communauté internationale.