20/04/08 (B444) Radio-Trottoir : Expert international en plagiat, baratineur patenté, spécialiste en fraude électorale, Guelleh mélange maintenant famille et gouvernance du pays. (Lecteur)

Le nouveau Ministre du transport et des affaires maritimes, Ali Hassan Bahdon a remplacé Ismael IBRAHIM. Belle promotion mais que dire de plus ?

Qu’il a surtout la chance d’être le beau-fils de Kadra Haid, la Reine paulette de Pacotilles, car il a épousé sa fille Nazli Abdallah Kamil, qu’elle avait eu d’un premier lit avec l’ancien Premier Ministre Abdallah Kamil.

La question que l’on se pose ici, est de savoir si c’est Kadra qui a imposé la promotion de son gendre ou IOG qui a cédé aux injonctions affirmées de sa “tendre” moitié à qui l’on reproche de tenir “d’une main de fer”, non seulement les affaires familiales, mais aussi les Ministres et les affaires du pays ?

On imagine bien que Kadra a désormais une voix prépondérente dans le choix des Ministres et des Conseillers et qu’en échange, ils lui doivent obéissance absolue ….

Je vous envoie cette information car il temps que les djiboutiens qui lisent “notre site” connaissent la vérité sur ce régime, qui confond famille et politique, casette personnelle et trésor public..

A quoi cela sert-il un Ministre à Djibouti ?


A Djibouti, chacun vous répondra spontanément : “A pas grand chose !”. Un Ministre djiboutien n’a pratiquement aucun pouvoir. L’avantage, c’est qu’il dispose d’un temps considérable pour veiller à la construction de son petit Palais et à la constitution de son patrimoine. De plus s’il est habile et bien en cour auprès de Paulette, il pourra faire embaucher le maximun de personnes de sa famille.

Au-delà de ces importantes missions, il doit “fermer sa gueule” et surtout ne rien voir des affaires qui se traitent autour de lui.

Ce point, Ismael Ibrahim ne l’avait pas intégré, car il avait même refusé de faire embaucher par protection, son propre neveu, pourtant chômeur et père de famille.

La conscience de l’Etat ne paye pas au royaume du Chamelier où les valeurs morales sont inversées. Seul le crime permet de réussir : regardez le CV et le passé des hauts responsables et dignitaires : certainement pas celui d’enfants de choeur !!!