19/08/08 (B461) XINHUA / Une douzaine de pays africains décident de marquer leurs armes à feu d’ici la fin de l’année

Douze pays de la région des Grands Lacs, la corne de l’Afrique et ses voisins, ont décidé de marquer d’ici la fin de l’année toutes les armes appartenant à l’Etat comme nouvelle mesure visant à enrayer la prolifération d’armes illicites dans cette région touchée par les conflits.

Francis Sang, secrétaire exécutif du Centre régional sur les petites armes (RECSA) basé au Kenya, a déclaré lundi aux journalistes que les Etats – le Burundi, Djibouti, la République démocratique du Congo (RDC), le Rwanda, les Seychelles, la Somalie, le Soudan, la Tanzanie et l’Ouganda – sont liés par le protocole de Nairobi sur les armes à feu et doivent marquer leurs armes.

Le RECSA est un cadre institutionnel émanant de la Déclaration de Nairobi qui a pour but de coordonner les efforts des points focaux nationaux dans les Etats membres afin d’empêcher, de combattre et d’éradiquer le stockage et le trafic illicite des petites armes à feu (SALW) dans la région.

“Toues les armes à feu appartenant à l’Etat doivent être marquées avec le code du pays et le numéro de série de l’arme pour que, si cette arme est retrouvée dans un autre pays, on puisse la tracer”, a indiqué M. Sang en marge de l’atelier de travail régional de six jours sur la prolifération illicite de SALW qui a commencé ses travaux lundi.

La prolifération illicite de SALW reste un des défis sécuritaires les plus pressants dans la région, et selon les experts, les Etats ont mis du temps à mettre en place ces mesures.

“Non seulement ces armes prolongent les conflits violents, mais leur propagation incontrôlée représente également un danger grave pour la stabilité et le développement à long-terme, au niveau national et régional”, a déclaré le communiqué émis par le centre africain des é tudes stratégiques, organisateur de cet atelier de travail.

M. Sang a ajouté que la disponibilité du registre renforcera l’ efficacité de la gestion des stocks de toutes les armes légales dans un pays donné, car chaque arme à feu importée dans une région doit être marquée d’un code pays, d’un numéro de série et du pays d’importation.