23/10/08 (B470-B) XINHUA : Somalie : les patriarches font lever l’interdiction sur les organisations humanitaires

Le groupe islamiste somalien Al-Shabaab, qui a interdit le mois dernier les activités de deux organismes d’aide et a donné une mise en garde à d’autres organisations humanitaires travaillant dans les zones qu’il contrôle, a annulé sa décision après des discussions avec les patriarches de la localité, a déclaré le leader de l’influent clan des patriarches Hawiye mercredi.

“La direction d’Al-Shabaab a accepté notre suggestion de permettre aux organismes d’aide de fonctionner partout où ils veulent dans le sud et le centre de la Somalie,” a indiqué Mohamed Hassan Haad, dirigeant du clan Hawiye, le plus grand en Somalie.

“Elle (la direction d’Al-Shabaab) nous a dit qu’elle ne va pas empêcher les organisations humanitaires d’apporter une assistance alimentaire aux nécessiteux et qu’elle n’a jamais fait de mal à un travailleur humanitaire auparavant”, a-t-il dit.

Haad a déclaré lors d’une conférence de presse à Mogadiscio que les organisations humanitaires étaient maintenant “libres” de fonctionner “sans être dérangées” là où elles veulent dans le sud et le centre de la Somalie.

Il a affirmé que le groupe islamiste accepte aussi que les activités de nouvelles organisations humanitaires qui n’avaient pas travaillé auparavant à l’intérieur de la Somalie viennent aider le peuple somalien “qui est dans le besoin d’une aide humanitaire.”

Al-Shabaab a aussi levé son interdiction sur les compagnies utilisant l’aéroport de Mogadiscio après la pression des patriarches du clan Hawiye.

Au début de ce mois, le mouvement islamiste d’Al-Shabaab a déclaré qu’il interdisait aux organisations Care International et International Medical Corps (Ims) de mener des activités dans les zones sous son contrôle dans le sud de la Somalie, les accusant de mener des “activités anti-islamistes.”

Al-Shabaab a aussi lancé un “avertissement” à d’autres organismes d’aide travaillant dans le sud de la Somalie qui est contrôlé par le groupe.

Deux travailleurs onusiens locaux ont été tués dans le sud du pays depuis la publication de l’interdiction et de l’avertissement à l’endroit des organismes humanitaires par le mouvement qui figure sur la liste américaine des organisations terroristes.

Les organisations d’aide ont réduit leurs activités dans le centre-sud de la Somalie depuis que la violence contre des travailleurs humanitaires a accru.

Les organisations humanitaires locales et internationales ont récemment fait état d’une escalade de la situation humanitaire en Somalie où, selon elles, près de 3,5 millions de personnes sont dans le besoin d’une assistance humanitaire.