12/04/10 (B546) Le Journal de la Flibuste. Intense activité du côté des pirates … qui reconstituent leur stock, avec de belles prises, mais aussi des échecs significatifs : erreurs de cibles, arrestations …. (6 articles en Français)

_______________ 6 – Quotiden du Peuple (Chine)

Un navire avec 23 Chinois à son bord détourné par des pirates somaliens

Des pirates somaliens ont pris d’assaut un navire battant pavillon de St. Vincent et Grenadines dans les eaux de l’Océan indien au large des Seychelles, avec 23 membres d’équipage chinois à son bord, a confirmé dimanche un responsable maritime local.

Andrew Mwangura, le coordinateur pour l’Afrique de l’Est du Programme d’Assistance aux Marins de haute mer, a déclaré que le MV Rak Afrikana avait été attaqué dimanche matin à environ 280 miles nautiques à l’Ouest des Seychelles.

« Tous les membres de l’équipage, au nombre de 23, sont Chinois », a précisé par téléphone à Xinhua, depuis Mombasa, M. Mwangura.

Un peu plus tôt, le commandant de la force européenne de lutte contre la piraterie, John Harbour, avait annoncé que le Rak Afrikana, d’un port en lourd de 7 561 tonnes, s’était immobilisé du fait de problèmes de moteur.

« Le cargo appartient à la société seychelloise Rak Afrikana Shipping Limited. Au moment où je vous parle, la nationalité de l’équipage est encore inconnue », avait-il déclaré alors.

Les actes de piraterie sont devenus endémiques au large des côtes de l’Afrique, et particulièrement dans les eaux situées près de la Somalie, pays qui se trouve sans véritable gouvernement depuis 1991.

Les rançons exigées, qui au début ne dépassaient guère que quelques dizaines de milliers de Dollars, ont depuis atteint des sommes pouvant dépasser plusieurs millions.

La Corne de l’Afrique est située à l’entrée du Golfe d’Aden, qui conduit à la Mer Rouge et au Canal de Suez, une des plus importantes routes maritimes du monde.

La Somalie connaît depuis de nombreuses années des combats entre diverses factions commandées par des seigneurs de guerre locaux, et ne possède plus d’administration centrale fonctionnelle depuis 1991, date à laquelle l’ancien dictateur Mohammed Siad Barre a été chassé du pouvoir.

Le Golfe d’Aden, situé au large des côtes Nord-Est de la Somalie, est la zone où les risques d’actes de piraterie sont les plus élevés au monde. Chaque année, environ 25 000 navires passent par la route située au Sud du Yémen, entre la Mer Rouge et la Mer d’Oman.

_______________ 5 – Quotidien du Peuple (Chine) avec XINHUA

Des pirates somaliens capturent un cargo grenadien dans l’océan Indien

Des pirates somaliens ont capturé un cargo battant pavillon grenadien dans l’océan Indien, au large des Seychelles, a annoncé dimanche la force navale de l’Union européenne.

Le commandant de la Force navale de l’UE, John Harbour a déclaré que le cargo MV Rak Afrikana a été capturé tôt dimanche à environ 280 milles nautiques à l’ouest des Seychelles.

Il a dit que le navire appartient à Rak Afrikana Shipping Limited des Seychelles et que les nationalités des membres d’équipage du cargo capaturé restent encore inconnues.

Les côtes de la Somalie sont considérées comme l’une des régions maritimes les plus dangereuses au monde en raison de la piraterie.

La Somalie se trouve à l’entrée du Golfe d’Aden, voie d’accès à la mer Rouge et au Canal de Suez, l’un des canaux le plus importants pour le transport de marchandises maritime.

Ce pays est en proie aux luttes de factions entre seigneurs de guerre et dépourvu d’administration centrale effective depuis la chute en 2991 de l’ex-dictateur Mohammed Siad Barré.

___________________________ 4 – Mer et Marine

Piraterie : Un bâtiment de l’US Navy attaqué

Samedi, des pirates somaliens ont eu la mauvaise idée de tirer sur un navire de guerre américain. L’attaque, qui s’est produite dans le golfe d’Aden, visait le transport de chalands de débarquement USS Ashland (LSD 48). Un esquif s’est approché du bâtiment au petit matin, ses occupants ouvrant le feu à l’arme automatique et touchant le LSD 48.

L’équipage a alors répliqué avec deux canons de 25mm, mettant le bateau des assaillants en feu.

Les marins américains ont ensuite mis à l’eau une embarcation pour récupérer les naufragés, soit six hommes, qui ont été pris en charge par l’équipe médicale. Selon l’US Navy, l’attaque n’a fait que des dégâts légers sur l’USS Ashland, aucun membre d’équipage n’ayant été blessé.

En mois de 15 jours, c’est la deuxième fois qu’un bâtiment américain est pris pour cible par des pirates. Le 31 mars, à la tombée de la nuit, la frégate USS Nicholas (FFG 47) avait également été attaquée. 5 pirates avaient alors été capturés. Le 5 avril, le destroyer lance-missiles USS McFaul (DDG 74), répondant à l’appel de détresse d’un navire marchand (le Rising Sun), avait quant à lui intercepté 10 pirates de plus.

________________________________ 3 – Miilka Blog

Somalie, des pirates détournent un cargo près des Seychelles

Des pirates somaliens ont détourné un cargo à l’ouest de l’île-nation des Seychelles, le dimanche, l’Union européenne a déclaré la Force navale.

La force navale ne sais pas le nombre et la nationalité des membres d’équipage à bord de la Saint-Vincent-et-les Grenadines battant pavillon Rak Afrikana encore, a déclaré le Cmdr. John Harbour.

Le navire de guerre italien ITS Scirocco se dirigeait vers l’extérieur pour enquêter, at-il dit, ajoutant que le cargo de 7500 tonnes a semblé éprouver des problèmes de moteur au moment où il a été détourné.

Forces navales internationales ont intensifié leurs application des eaux au large de l’Afrique orientale, dans un effort pour contrecarrer la croissance du commerce des pirates. Mais les attaques se sont poursuivies et les pirates ont étendu leur aire de répartition sud et l’est.

Les experts disent que le piratage continuera d’être un problème jusqu’à ce qu’un gouvernement efficace est établi sur les côtes de la Somalie sans foi ni loi. Le pays n’a pas eu un gouvernement qui fonctionne depuis 19 ans.

Samedi, un navire de guerre américain capturé six pirates présumés après une bataille au large de la Corne de l’Afrique – de la Marine troisième rencontre directe avec les bandits marin en moins de deux semaines.

Une déclaration de l’US Navy a déclaré que les pirates présumés ont commencé à tirer sur les quais navire de débarquement amphibie USS Ashland juste avant l’aube environ 380 miles (610 kilomètres) au large de Djibouti, un petit pays face au Yémen à travers l’embouchure de la mer Rouge.

La Marine a déclaré le Ashland riposté et l’esquif présumés pirates ont été détruits. Tous les six personnes à bord ont été secourus et transportés à bord de la Ashland, qui n’a subi aucune blessure ou dommage.

________________________________ 2 – Ouest France

« Les pirates ne sont pas des tueurs » – Quimper

Au collège Brizeux, on a parlé piraterie maritime mardi soir. Un militaire spécialiste du sujet tenait conférence.

Trois questions à…

Alain Paire. Ce capitaine de vaisseau de réserve a formé une partie de la force maritime à la lutte contre la piraterie.

Qui sont les pirates ?

On est face à des gens dans un état de misère tel, que tout leur est bon pour gagner de l’argent facile. Ce ne sont pas des tueurs. En tout cas pas dans le foyer principal d’attaque, dans le golf d’Aden, entre la Somalie et le Yémen. En Somalie, un pêcheur gagne un dollar par jour pour nourrir femme et enfants. Une guerre civile ravage le pays depuis 1991. La moitié des habitants dépendent de l’aide humanitaire. Les attaques augmentent parce qu’on ne peut rien faire contre quelqu’un qui a faim et qui veut manger.

Quels dispositifs de protection l’armée a-t-elle mis en place ?

Nous sommes postés sur un corridor très fréquenté. Des équipes de protection embarquent avec les compagnies qui le demandent. Saupiquet, comme 19 autres compagnies françaises, a signé un protocole d’accord avec la Marine. Elles donnent leurs positions en échange d’informations sur la sécurité de l’endroit où elles se trouvent. Des cellules de coopération ont été mises en place, dont une à Brest. Mais beaucoup pensent, dont moi, que le problème ne se résoudra pas en mer. Même si on triplait les effectifs, ce dont on a besoin.

Comment réagir face à une attaque de pirates ?

S’il n’y a pas d’équipe de protection embarquée, le capitaine doit immédiatement appeler la cellule de coopération de Brest pour donner sa position. Il est fortement conseillé de ne pas riposter, ni contrarier les pirates. Mais ce ne sont pas des tueurs, ils ne cherchent que l’argent. Et la meilleure monnaie d’échange, c’est l’otage.

________________________________ 1 – AFP

Somalie: les assaillants d’un cargo allemand transférés aux Pays-Bas

Dix pirates présumés arrêtés par la marine néerlandaise lundi aux larges des côtes somaliennes vont être transférés la semaine prochaine aux Pays-Bas, où un tribunal décidera s’ils peuvent être jugés en Allemagne, a annoncé samedi le parquet national des Pays-Bas.

“Les dix pirates qui se trouvent à bord de la frégate néerlandaise Tromp”, qui avait procédé à leur arrestation pour l’attaque d’un cargo allemand au large de la Somalie, “seront transferés la semaine prochaine aux Pays-Bas”, a déclaré le parquet dans un communiqué.

“La justice allemande a transmis vendredi des mandats d’arrêt européens au parquet. L’Allemagne veut juger les pirates”, a ajouté le parquet.

Le tribunal d’Amsterdam, qui gère tous les mandats d’arrêt européens émis en direction des Pays-Bas, “doit encore donner son accord” pour leur transfèrement vers l’Allemagne, a déclaré à l’AFP Wim de Bruin, porte-parole du parquet.

La frégate Tromp fera escale la semaine prochaine à Djibouti pour confier les suspects à la police militaire néerlandaise, qui se chargera de leur transfèrement vers les Pays-Bas, a précisé Wim de Bruin.

La frégate Tromp avait libéré lundi après-midi le Taipan, un cargo allemand attaqué le matin par des pirates, à environ 900 km à l’est des côtes somaliennes, après avoir échangé des coups de feu avec les assaillants.

Un militaire néerlandais avait été légèrement blessé lors de l’opération mais les quinze membres de l’équipage, qui s’étaient réfugiés dans un espace sécurisé, avaient pu sortir “sains et saufs”, d’après le ministère de la Défense néerlandais.

La marine néerlandaise agit dans le cadre de la mission européenne Atalante, qui lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes.