30/10/10 (B576) Yemen Express – Des avions de combat de Bagotville ont escorté un avion en provenance du Yémen – Les Etats-Unis déterminés à détruire Al-Qaïda au Yémen après une alerte terroriste – Colis suspects dans des avions cargo, Al-Qaïda au Yémen pointé du doigt – Trois morts dans des violences au Yémen – Le ressortissant suédois libéré – un Suédois enlevé dans le sud – Jamal Ahmed Mairane, un chef local d’Al-Qaïda dépose ses armes – Un chef local d’Al-Qaida se rend aux autorités (8 articles)

______________________ 8 – 985Fm avec la Presse canadienne

Des avions de combat de Bagotville ont escorté un avion en provenance du Yémen

Le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) a confirmé que deux avions de combat canadiens CF-18 avaient escorté un avion de ligne d’Emirates Airlines jusqu’à la frontière américaine, vendredi.
L’avion transportait des marchandises en provenance du Yémen.

Un porte-parole du NORAD, le major Brian Martin, a déclaré que deux avions militaires de la base des Forces canadiennes à Bagotville, au Québec, avaient escorté l’avion.

Le major Martin a précisé qu’il s’agissait d’une mesure de précaution, mais il a refusé de dire pendant combien de temps l’avion s’était trouvé dans l’espace aérien canadien.

Des avions militaires américains ont pris le relais de la patrouille d’escorte quand l’avion de ligne est entré dans l’espace aérien des États-Unis.

Le vol 201 d’Emirates en provenance de Dubaï a atterri peu après 15h30 à l’aéroport international John F. Kennedy de New York.

Un porte-parole de la police fédérale américaine a indiqué que l’avion avait été accueilli par la police à l’aéroport. Il a expliqué que cette mesure avait été prise uniquement parce que l’avion transportait des marchandises en provenance du Yémen.

Des chasseurs américains escortent régulièrement des avions de ligne lorsque les autorités considèrent qu’ils peuvent poser problème. Elles peuvent ainsi surveiller les appareils et se préparer à agir en cas de nécessité.

______________________ 7 – AFP

Les Etats-Unis déterminés à détruire Al-Qaïda au Yémen après une alerte terroriste

Stéphane JOURDAIN

Le président américain Barack Obama s’est dit déterminé à “détruire” Al-Qaïda au Yémen après la découverte vendredi au Royaume-Uni et à Dubaï de colis en provenance du Yémen, et contenant “apparemment” des explosifs, adressés à des institutions juives à Chicago.

M. Obama a pris la parole en milieu d’après-midi à Washington après l’alerte terroriste mondiale lancée suite à la découverte dans des avions cargo de colis suspects au Royaume-Uni et à Dubaï, et de craintes sérieuses d’attentat aux Etats-Unis où un avion de ligne a dû être escorté par l’armée.

“Je veux tenir les Américains au courant d’une menace terroriste crédible sur notre pays”, a déclaré le président. “Une étude minutieuse de ces paquets montre qu’ils contiennent apparemment des explosifs”, a-t-il dit.

Il a précisé que les paquets étaient adressés “à des lieux de culte juifs, à Chicago”, son fief électoral où il est censé passer la nuit de samedi à dimanche, dans le cadre d’une ultime tournée avant les législatives de mardi.

L’enquête est en cours, mais le fait que les paquets aient été expédiés du Yémen orientent les soupçons contre la branche d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique, qui a déjà tenté de s’en prendre aux Etats-Unis, en particulier lors d’un attentat raté à l’explosif contre un avion de ligne à Noël 2009 mené par un jeune Nigérian.

“Nous continuons à renforcer notre coopération avec le gouvernement yéménite afin de déjouer de nouveaux attentats et de détruire la branche d’Al-Qaïda”, dans la péninsule arabique, a encore promis M. Obama en précisant que son conseiller pour l’anti-terrorisme John Brennan avait parlé au président du Yémen Ali Abdallah Saleh.

La Maison Blanche avait déjà annoncé plus tôt que le président avait été tenu au courant jeudi soir d’une “éventuelle menace terroriste” visant les Etats-Unis. Cette dernière a pris une dimension mondiale vendredi avec des alertes lancées à Dubaï, en Europe et aux Etats-Unis.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un colis suspect a été retrouvé dans un avion cargo à East Midlands dans le centre de l’Angleterre et un autre à Dubaï.

Parallèlement, deux avions se trouvant aux aéroports de Philadelphie et de Newark, l’un des aéroports desservant New York, ont été passés au crible vendredi matin dans le cadre de procédures de sécurité renforcées.

Quelques heures plus tard un avion de ligne de la compagnie Emirates en provenance de Dubaï et à destination de New York a été escorté, “par mesure de précaution”, par des chasseurs canadiens puis par des F-15 américains avant d’atterir à l’aéroport JFK de New York.

Le Yémen s’est dit prêt à lancer une enquête. “Le Yémen est prêt à enquêter sur les colis suspects qui proviendraient de notre pays”, a indiqué à l’AFP, sous couvert d’anonymat un responsable yéménite.

Al-Qaïda au Yémen est devenue une cible privilégiée des Etats-Unis
depuis l’attentat raté de Noël dernier. Lundi, le ministre yéménite des Affaires étrangères Abou Bakr al-Kourbi avait assuré que le réseau disposait de “centaines” de combattants au Yémen, dont certains forment des cellules dormantes.

Vendredi, les sociétés américaines de livraison UPS et Fedex ont annoncé qu’elles mettaient fin à leurs services à partir du Yémen.

Dans la foulée, Londres a annoncé “étudier d’urgence les mesures de sécurité” à prendre concernant le fret en provenance du Yémen.

“A ce stade, il n’y a rien qui suggère qu’un site était visé en Grande-Bretagne”, a avancé la ministre britannique de l’Intérieur Theresa May, rappelant que les vols directs entre le Yémen et la Grande-Bretagne étaient suspendus depuis janvier 2010.

Selon les images diffusées par CNN, l’engin suspect intercepté au Royaume-Uni est constitué d’un circuit électronique vissé sur un boîtier métallique. L’un des éléments de l’engin se présente comme une carte électronique munie de composants, d’une fabrication qui semble assez simple. Deux fils s’en échappent sur le côté gauche. L’image montre également, sur le côté droit, un câble d’alimentation blanc passant à proximité du dispositif et pénétrant dans le boîtier.

Tout comme le FBI, la police britannique avait assuré que ce colis était “inoffensif” avant que Barack Obama n’annonce qu’il contenait “apparemment” un engin explosif tout comme le colis de Dubaï.

______________________ 6 – AFP

Colis suspects dans des avions cargo, Al-Qaïda au Yémen pointé du doigt

Dan DE LUCE

Les Etats-Unis étudiaient la piste d’Al-Qaïda au Yémen après l’alerte terroriste mondiale lancée vendredi suite à la découverte au Royaume-Uni et à Dubaï, dans des avions cargo en provenance du Yémen, de colis suspects destinés à des institutions religieuses de Chicago.

Un colis suspect a été retrouvé vendredi à bord d’un avion cargo à East Midlands dans le centre de l’Angleterre et un autre à Dubaï mais le FBI a précisé en début d’après-midi à Washington qu’aucun des deux ne renfermait d’explosif, sans préciser si d’éventuels détonateurs avaient été retrouvés.

Deux appareils étaient par ailleurs passés au crible vendredi aux Etats-Unis, où Barack Obama a été informé d’une “éventuelle menace terroriste” dès jeudi soir. Le président fera une déclaration à ce propos à 16H15 (20H15 GMT), a informé la Maison Blanche.

Interrogé par l’AFP sur la possibilité qu’Al-Qaïda au Yémen se cache derrière cette menace, un responsable américain a indiqué sous couvert d’anonymat que “c’est une possibilité que nous examinons, même s’il est trop tôt pour l’établir définitivement”.

Les Etats-Unis “travaillent avec leurs partenaires étrangers, les Britanniques et d’autres, pour tenter d’identifier d’où tout cela pourrait provenir, quel était l’objectif visé et s’il s’agit d’explosifs”, a ajouté cette source avant que le FBI ne précise qu’aucun explosif n’a été retrouvé.

Le Yémen s’est immédiatement dit prêt à lancer une enquête sur les colis suspects interceptés. “Le Yémen est prêt à enquêter sur les colis suspects qui proviendraient de notre pays”, a indiqué à l’AFP, sous couvert d’anonymat un responsable yéménite.

Celui-ci a fait remarquer qu’aucun avion cargo n’assurait de liaison directe entre son pays et les Etats-Unis et indiqué que les autorités appliquaient dans les aéroports de “strictes mesures de sécurité conformes aux normes internationales”.

Dans la nuit de jeudi à vendredi “les agences de renseignement et les forces de l’ordre ont découvert des colis potentiellement suspects à bord de deux avions cargo en escale, ayant pour destination les Etats-Unis”, a indiqué vendredi la Maison Blanche dans un communiqué.

“Les autorités ont été en mesure d’identifier et d’examiner deux colis suspects, l’un à East Midlands au Royaume-Unis, l’autre à Dubaï. Ces deux colis provenaient du Yémen”, est-il écrit.

Par mesure de précaution, d’autres avions se trouvant aux aéroports de Philadelphie et de Newark, l’un des aéroports desservant New York, ont été passés au crible dans le cadre de procédures de sécurité renforcées.

“Le président a été informé d’une éventuelle menace terroriste jeudi soir à 22H30 par John Brennan, son conseiller pour l’antiterrorisme”, a annoncé la Maison Blanche.

Sur la base de ces mises en garde, Barack Obama a ordonné aux agences de renseignement et aux forces de l’ordre de prendre des mesures de sécurité supplémentaires et de déterminer si ces menaces émanaient “de nouveaux projets terroristes”.

Selon le FBI, les colis s’adressaient à des institutions religieuses de Chicago où, d’après la fédération juive de Chicago, les synagogues ont été placées en alerte.

L’entreprise de livraison américaine FedEx a suspendu vendredi ses livraisons en provenance du Yémen “dans le cadre de mesures de sécurité renforcées” mises en place après la découverte des colis suspects.

______________________ 5 – Le Figaro avec AFP

Trois morts dans des violences au Yémen

Trois personnes ont été tuées et sept autres blessées dans des accrochages armés jeudi soir entre rebelles chiites et membres de la tribu des Awjari, près de Saada, dans le nord du Yémen, a indiqué vendredi à l’AFP le chef tribal et député Fayez al-Awjari. “Des Houthis (nom donné aux rebelles chiites) armés ont attaqué nos hommes hier (jeudi) en début de soirée à Nouchour, près de Saada, tuant l’un des nôtres et blessant deux autres”, a déclaré à l’AFP M. Awjari.

“Nous avons organisé une expédition et les combats ont duré plusieurs heures, faisant deux tués et cinq blessés parmi les Houthis”, a-t-il ajouté. Selon ce député dont la tribu est hostile aux rebelles, ces derniers ont attaqué les siens “pour prendre le contrôle de leur territoire, 24 heures après le départ d’émissaires du Qatar venus à Saada pour tenter de faciliter le retour des représentants de l’Etat à leurs bureaux dans la province”.

“La tension est très vive et les combats peuvent reprendre à tout moment”, a dit ce député, ajoutant que sa tribu restait sur le pied de guerre. Un cessez-le-feu est intervenu en février entre Sanaa et les rebelles, mettant fin à la “Sixième guerre” entre les deux parties qui touche le nord depuis 2004 et a fait plusieurs milliers de morts et plus de 250.000 déplacés. Le Qatar est engagé dans une médiation pour consolider la trêve entre le gouvernement et les rebelles, des zaïdites qui appartiennent à une branche du chiisme et qui sont majoritaires dans le nord du pays.

______________________ 4 – JDD

Yémen: Le ressortissant suédois libéré

Un ressortissant suédois enlevé jeudi par des villageois dans le sud du Yémen a été libéré, a déclaré vendredi un responsable de la sécurité.

Cet ingénieur dans une usine de ciment avait été pris en otage jeudi soir par des hommes armés qui entendaient négocier obtenir en échange la libération d’un membre de leur tribu condamné à mort par la justice yéménite.

Il a été libéré après que les autorités ont accepté de réviser la condamnation du détenu yéménite.

Les enlèvements d’étrangers ou de Yéménites sont fréquents dans ce pays où les otages servent de moyen de pression sur les autorités.

______________________ 3 – Le Figaro avec AFP

Yémen: un Suédois enlevé dans le sud

Un Suédois travaillant dans une cimenterie dans la province instable d’Abyane, dans le sud du Yémen, a été enlevé dans la nuit par des éléments tribaux, a affirmé à l’AFP un responsable des services de sécurité.

Selon ce responsable qui a requis l’anonymat, quatre hommes armés ont enlevé le Suédois, directeur technique d’une cimenterie à Zinjibar (chef-lieu de la province d’Abyane), après qu’il eut quitté son lieu de travail et qu’il se rendait à Aden, principale ville du sud du Yémen.

Selon lui, les ravisseurs font partie de la tribu des Maraqicha qui entend ainsi faire pression sur le gouvernement pour obtenir la libération d’un membre de la tribu, emprisonné à Sanaa et condamné à mort.

______________________ 2 – Atlas Info (Maroc) avec APS

Yémen: Jamal Ahmed Mairane, un chef local d’Al-Qaïda dépose ses armes

Un chef local du réseau terroriste d’Al-Qaïda activant dans la province d’Abyane dans le sud du Yémen s’est rendu mercredi aux autorités gâce à l’aide de dignitaires tribaux de Moudia, sa ville natale, a-t-on annoncé jeudi de source sécuritaire.

Ce chef local d’Al-Qaïda était recherché pour son implication dans des attentats contre des officiers du renseignement à Abyane et dans un hold-up contre une banque à Aden, principale ville du sud.

“Jamal Ahmed Mairane, responsable d’Al-Qaïda à Loder et Moudia (dans la province d’Abyane), s’est rendu mercredi soir à la faveur d’une médiation de dignitaires tribaux de Moudia, sa ville natale”, a déclaré un responsable des services de sécurité cité par des médias.

Les forces de sécurité yéménite continuent d’enregistrer des avancées dans la lutte contre le terrorisme, notamment après la reddition lundi de quinze membres d’Al-Qaïda et le démantèlement d’un groupe actif dans l’ouest et le sud du pays.

Les autorités yéménites s’attendent à voir davantage d’éléments d’Al-Qaïda déposer les armes, a ajouté le même responsable.

La province d’Abyane est un bastion de la contestation dans le sud du Yémen, où un Mouvement sudiste proteste contre ce qu’il considère comme une politique discriminatoire du Nord.

_______________________ 20 Minutes (France) avec AFP

Yémen: Un chef local d’Al-Qaida se rend aux autorités

Un chef local d’Al-Qaida dans le sud du Yémen, recherché pour son implication présumée dans des attentats, s’est rendu mercredi aux autorités grâce à une médiation tribale, a indiqué jeudi un responsable.

Selon lui, l’homme était recherché pour son implication dans des attentats contre des officiers du renseignement à Abyane et dans un hold-up contre une banque à Aden, principale ville du sud.