20/09/08 (B466) Romandie News avec AFP / Somalie/piraterie: nouveau projet de résolution français à l’ONU.

La France a fait circuler au Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution appelant tous les Etats à fournir des moyens militaires à la lutte contre la piraterie au large de la Somalie, où les attaques de navires se sont récemment multipliées.

Ce projet, rendu public vendredi, “appelle tous les Etats intéressés par la sécurité des activités maritimes à prendre une part active dans la lutte contre la piraterie au large des côtes de la Somalie, en particulier en déployant des navires et des avions militaires”.

Il appelle les Etats qui disposent déjà de moyens militaires dans la zone à “prendre toutes les mesures nécessaires, en conformité avec le droit international, pour empêcher et réprimer les actes de piraterie”.

Dans sa résolution 1816 adoptée le 2 juin, le Conseil avait déjà autorisé l’entrée de navires de guerre dans les eaux territoriales de la Somalie, avec l’accord de son gouvernement, pour combattre la piraterie.

Ce texte autorisait, pour une période de six mois renouvelable, “les Etats qui coopèrent avec le Gouvernement de transition somalien” (GTS) à “pénétrer dans les eaux territoriales de la Somalie dans le but de réprimer la piraterie et le vol à main armée en mer”.

Il précisait que ces Etats seront habilités, dans les eaux territoriales somaliennes, à “recourir à tous les moyens nécessaires” pour mener à bien cette répression, tout en respectant “les dispositions du droit international concernant les actions en haute mer”.

Mais les appels à une opération navale internationale contre les pirates somaliens de l’océan Indien se sont faits de plus en plus pressants cette semaine, face à des attaques de navires devenues quasi-quotidiennes, qui entravent le commerce maritime et paralysent la pêche industrielle.

Selon le Bureau maritime international (BMI), 55 bateaux ont été attaqués dans le golfe d’Aden et l’océan Indien depuis janvier 2008 par des pirates somaliens qui détiennent actuellement onze navires et leurs équipages.

Mardi, la France a proposé de lancer en décembre une opération militaire aéro-navale contre la piraterie, qualifiée par le président Nicolas Sarkozy de “véritable industrie du crime”.

La veille, l’armée française avait mené sa deuxième opération commando de l’année en Somalie pour délivrer des otages français aux mains de pirates.