06/11/2011 (B629) “Mon Afrique” : un poème qui nous est envoyé par un lecteur

Mon coeur n’est plus qu’un grand pleur de larmes de sang,
Pour toi, ma bien-aimée Afrique, il pleure, il pleure,
Tout pauvre et démuni, ton passé, ton récent,
Tué par ces maux dont tes enfants en meurent.

Les volontés et lois d’autres nous pratiquons,
Au nom de leurs désirs anodins maux nous pillent,
Croyant nous faire bien pour eux on se gaspille.

On s’entretue en priant les voeux de quelques cons,
On s’entretue oubliant combien nous sommes frères,
Qui pourraient s’aimer d’un amour tout sincère.

Quand mon Afrique, en paix, va-t-elle devenir,
Apaisée et sereine, enfin heureuse, heureuse,
Ainsi que son soleil qui rit à n’en finir,
Tout au long des saisons jusqu’aux nuits ténébreuses.