21/10/14 (Brève 438) ALERTE pour libérer le Gendarme Ahmed Abdallah Kamil, injustement emprisonné à Gabode, après avoir passé deux mois dans les prisons de l’Erythrée..(ARDHD, info lecteurs)

ahmed abdallah kamil gendarme djiboutien à l'isolement à la prison de GabodePour quelles raisons obscures et probablement inavouable, Guelleh a-t-il fait mettre à l’isolement à Gabode, le jeune gendarme Ahmed Abdallah Kamil ?

Est-ce parce qu’il avait été kidnappé par son collègue dictateur, associé et ennemi à la fois, au cours d’une visite d’inspection avec les membres de la mission d’interposition du Qatar, qu’IOG a
pris peur au point d’émettre une “lettre de cachot” à l’encontre de ce malheureux gendarme.

De quoi Guelleh a-t-il peur ? Que le gendarme raconte ce qu’il aurait vu en Erythrée dans les geôles d’Issaias Afeworki ?

Ce gendarme a-t-il pu entrer en contact avec des militaires djiboutiens qui seraient toujours détenus en Erythrée ? S’ils le sont c’est uniquement parce que les dictateurs qui étaient autrefois probablement associés dans des trafics d’armes (on parle d’approvisioonement des belligérants somaliens ?) sont devenus maintenant des ennemis, estimant certainement que l’autre n’a pas rempli sa part du contrat.

Alors qu’il aurait dû être accueilli à Djibouti non pas en héros, mais simplement en tant que prisonnier de guerre libéré, Ahmed Abdallah Kamil se retrouve directement en prison. C’est absolument odieux et nous appelons tous les Djiboutiens et l’ensemble de la communauté internationale à exercer une pression incessante jusqu’à ce qu’il soit libéré et réintégré dans ses fonctions.