16/02/05 (B285) COURRIER INTERNATIONAL / Force africaine en Somalie: manifestation hostile à la participation de l’Ethiopie et de Djibouti avant l’arrivée d’une mission.


Au moins 3.000 personnes ont manifesté lundi dans les rues de Mogadiscio
contre la participation de l’Ethiopie et de Djibouti à une force africaine
de paix en Somalie, pays qui tente de sortir de 14 ans de guerre civile, a
constaté un correspondant de l’AFP.

Cette manifestation hostile
intervient alors qu’une mission d’évaluation était attendue
lundi en Somalie pour évaluer les conditions d’envoi d’une force régionale
dans ce pays de la Corne de l’Afrique. Son départ était prévu
le week-end dernier mais a été reporté pour des raisons
de sécurité.

“L’Ethiopie a donné
des armes aux chefs de guerre rivaux. Elle ne devrait pas faire partie de
la mission”, pouvait-on lire sur une des pancartes. “Nous voulons
des troupes neutres”, indiquait une autre.

“Djibouti a soutenu
le gouvernement national de transition (TNG, mis en place en 2000 mais qui
n’avait pas été reconnu par les principaux chefs de guerre et
ne contrôlait que quelques quartiers de la capitale). Nous n’en voulons
pas”, précisait une autre bannière. (…)

___________________________
Note de l’ARDHD
Est-ce l’officialisation de la faillite du processus d’ARTA, où Guelleh
était passé en force pour nommer un Président du GNT
? La gloire qu’il avait voulu récupérer dans cette opération
semble bien émoussée …